fbpx
Chroniques, Histoire, Topos

Nos journaux

À une époque de révolution numérique comme la nôtre, notre journal de toujours si familier s’apprête a disparaître de nos kiosques. Il serait bon de se rappeler qu’il fut a une certaine époque lui-même le fruit d’une invention révolutionnaire.

L’homme a franchi de grands bonds en avant à certains moments de son histoire plusieurs fois millénaire. Qu’on pense à la maîtrise du feu vers 500 000 ans avant J.-C., à la découverte de l’agriculture il y a quelque 11 000 ans ou encore à celle de l’écriture quelques milliers d’années plus tard. On pourrait parler aussi de la métallurgie, de la roue et de quoi d’autre, encore ?

Une des plus décisives sur la vie des collectivités, partout, dans le monde, fut bien celle de Gutenberg, au milieu du XVe siècle : l’imprimerie. Son effet sera fulgurant. Cette invention allait permettre de multiplier le nombre de livres et d’autres formats de lecture, accessibles à un nombre grandissant de personnes. On le sait, il y aura plus que des livres. D’autres sous-produits marqueront de façon indélébile, la vie des sociétés modernes, les magazines, par exemple, et surtout les journaux. Rapidement, le journal quotidien ou hebdomadaire selon qu’on habite une grande ville ou en région, deviendra la lecture par excellence du peuple. Ce dernier ne pourra plus s’en passer.

Ainsi, la connaissance de milliers d’informations, d’idées, d’événements seront, maintenant, à la portée de qui voudra bien apprendre à lire. Bientôt, en Occident, même les villages les plus modestes voudront en avoir un qui leur parle d’eux-mêmes et du monde. La région des Laurentides n’y échappera pas. Fondé en 1864 à Sainte Scholastique par un conservateur, Jean-Baptiste Daoust, Le Nord, disparaîtra dès 1866 faute d’avoir intéressé la population de la région aux grands problèmes de l’actualité politique et économique. Mais, 12 ans plus tard, un autre journal du même nom sera fondé cette fois à Saint-Jérôme, et avec plus de succès. La vie sociale de cette ville préindustrielle possédait un instrument nouveau de dialogue pour l’animer.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend