Chroniques, Culture, Opinions, Topos

Une salle neuve au coeur d’un Saint-Jérôme nouveau

Voici à peu près ce que ça donne, si on place la projection de la nouvelle salle dans la réalité actuelle, lors du dévoilement en septembre 2014.

Parmi les photos d’archives de Saint-Jérôme, l’une de mes préférées fait voir le parc Labelle autour de 1920. À cette époque, il n’y encore aucun centre commercial pour disputer au parc son statut de coeur du village.

Au centre de la photo, en plein milieu du parc, on voit un kiosque couvert où se produisaient bon nombre d’événements publics, notamment les concerts de la fanfare de Saint-Jérôme, des débats, des discours, et de simples rencontres imprévues. On devine que l’endroit a vu naître des idées, provoqué des inspirations, forgé des amitiés, et, sans doute, inspiré quelques grandes amours. Bref, la ville avait un coeur. Encore aujourd’hui, le parc Labelle est une place publique comme peu de villes en possèdent.

Le parc Labelle dans les années 1920, via banq.qc.ca
Le parc Labelle dans les années 1920, via banq.qc.ca

Cent ans plus tard, comme le kiosque dans le parc Labelle, on aura maintenant une salle au coeur de la place publique, que certains appellent déjà une place des festivals. Avec la Tour de l’Horloge, le kilomètre Zéro de la piste cyclable, la Vieille-Gare et autres, on enrichit le Quartier des Spectacles. Plusieurs voudront réfléchir tout de suite au nom que portera la nouvelle salle.

Saint-Jérôme aura donc un nouveau lieu de ralliement. On ne peut que s’en réjouir. Avec la Vieille-Gare et tout ce qui l’entoure, Saint-Jérôme s’est déjà donné des poumons tout neufs. Voici maintenant qu’on lui greffe un nouveau coeur.

Services locaux

Le nom de la salle sera certainement associé à une compagnie, comme la Salle Desjardins-Telus de Rimouski et la Salle de spectacle Dolbeau-Mistassini Desjardins/Maria-Chapdelaine, mais elle aura peut-être aussi un nom propre en plus… Faites-nous part de vos suggestions dans les commentaires.

>

Send this to a friend