fbpx
Lieux, Topos

La fin du baril PFK?

Le baril de poulet PFK pourrait bien disparaître du paysage de Saint-Jérôme après les rénovations du restaurant.

Le baril de poulet du restaurant PFK du boulevard des Laurentides, dans le secteur Saint-Antoine, pourrait bien disparaître après la rénovation d’un des plus vieux établissements à restauration rapide de Saint-Jérôme, installé depuis le début des années 1970.

À la Ville, on nous explique que le comité consultatif d’urbanisme a recommandé d’augmenter à 6,3 mètres carrés la superficie d’affichage permise pour le commerce, alors qu’elle était établie à 4,5 mètres carrés, et ce, à condition de retirer le baril de poulet monté sur un poteau devant l’édifice.

 

Le baril a un droit acquis

Cette dérogation mineure au règlement d’affichage a été adoptée mardi à l’assemblée du conseil municipal. Le baril fait l’objet d’un droit acquis puisqu’il n’est plus permis à Saint-Jérôme d’avoir une enseigne dont le contour a la forme d’un objet usuel, une forme humaine, animale ou végétale, selon l’article 1284 du règlement sur le zonage 0309-0000.

Pour l’instant, il n’a pas été possible de confirmer auprès du propriétaire si le baril est encore désiré par la marque. La seule image d’un restaurant PFK disponible sur le site pfkquebec.ca nous laisse croire que le baril ne fait plus partie du concept «architectural» des restaurants. Le propriétaire pourrait tout de même décider de réduire les enseignes à une superficie de 4,5 mètres carrés et garder le baril. Il resterait alors conforme.

 

 

 

 

 

C’est donc dire qu’une enseigne comme celle du Mister Muffler qui surplombait la route 117 en 1974, la même rue que la Villa du Poulet, ne pourrait pas être installée aujourd’hui.

20141022MrMuffler1974

 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend