fbpx
Culture, Personnes, Topos

«Fiers et debout», c’est le temps des coquelicots

Stéphane Van et Aldo Gauthier, de la Légion royale canadienne Section 190 de Saint-Jérôme, ont remis le premier coquelicot à Stéphane Maher, maire de Saint-Jérôme.

Depuis le 31 octobre, les coquelicots sont en vente un peu partout à Saint-Jérôme. Stéphane Van, de la section Saint-Jérôme de la Légion royale canadienne, nous parle de l’utilité de ces fleurs rouges à la mémoire de tous les soldats qui ne sont pas revenus du combat.

«Les gens s’imaginent parfois que c’est seulement pour ceux qui sont allés à la Deuxième Guerre mondiale. Des vétérans, on en a de tous les âges. Certains sont encore dans la vingtaine et ont combattu en Afghanistan, par exemple», dit le responsable de la campagne locale qui regroupe plus d’une centaine de membres.

«L’argent amassé sert à aider les vétérans et leurs familles, pour des soins médicaux, du support à ceux qui restent ou pour aider le retour à la vie civile», dit-il. Il y a aussi des programmes de soutien à la santé mentale et aux vétérans sans-abri, selon le site de la Légion.

Un Jour du Souvenir différent

Le 22 octobre à Ottawa, un des deux soldats qui gardait le monument commémoratif de guerre a été tué à l’endroit même où ont lieu chaque année les cérémonies du Jour du Souvenir, le 11 novembre. En tant qu’ancien militaire, Stéphane Van dit que ses collègues et lui ont relevé la tête.

«On était chanceux au Canada parce que ça ne nous était pas encore arrivé, une agression interne. Les militaires actifs et les cadets devraient bientôt recommencer à porter leur uniforme en public. Ça veut dire que les cotes de sécurité sont redescendues», ajoute-t-il.

Les coquelicots seront disponibles dans plus de 5o commerces dans les environs de Saint-Jérôme: les pharmacies, les épiceries, le Carrefour du Nord, le Target, le Costco, le Wal-Mart, les Tim Horton’s, l’hôpital. «Je n’ai presque pas de refus, dit M. Van, c’est toujours agréable de sentir que notre cause est si bien accueillie.»

À propos du 11 novembre

On célèbre le Jour du Souvenir au Canada depuis 1919. Les coquelicots en sont le symbole depuis 1921 et on l’appelait le Jour de l’Armistice jusqu’en 1930.

La date du 11 novembre est un rappel de la signature de l’armistice qui a mis fin à la Première Guerre mondiale en 1918, le lundi 11 du 11e mois à 11h.

Le Jour du Souvenir est férié dans six provinces et trois territoires du Canada. Seuls les gens du Manitoba, l’Ontario, la Nouvelle-Écosse et le Québec n’ont pas congé.

Le choix du coquelicot est basé sur un poème du médecin militaire John McCrae qui a écrit un poème lors de la bataille des Flandres en mai 1915: In Flanders Field.

On vous présente ici la version française diffusée par l’armée canadienne en 2010 sur YouTube:

 

 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend