fbpx
Incidents, Lieux, Topos

La croix de la cathédrale a été décrochée

Les gens de Toitures PME s'affairent à couper le câble qui retient la croix sur le clocher de la cathédrale de Saint-Jérôme, le 27 novembre 2014.

Une opération complexe avec deux grues et une dizaine de personnes a eu lieu jeudi matin au centre-ville de Saint-Jérôme pour retirer la croix du clocher principal de la cathédrale. Un câble la retenait sur la corniche du clocher depuis 36 heures.

Éric Malouin est monté dans une nacelle avec un collègue de Toitures PME pour décrocher la croix de là, qui restait en place sur une corniche du clocher grâce au paratonnerre.

«D’habitude, je fais du bureau, mais ce matin, je voulais être là, en haut. C’est une chance que je ne voulais pas manquer», a-t-il dit avant de grimper à une hauteur d’environ 8 étages.

Une croix de 800 livres…

La rumeur au sol le jeudi matin disait que la croix pesait près de 800 livres. Ce n’était pas le cas du tout. Frédéric Halpin, de Qualinet Construction qui était sur les lieux pour la compagnie d’assurances, a pu examiner la croix une fois descendue. «Ça ne doit pas peser plus de 50 livres, mais c’est certain que ce n’est pas de l’aluminium.»

20141127CroixCathedraleSol

 

Une fois la croix descendue, les deux hommes sont retournés au sommet du clocher pour retirer une antenne qui ne sert plus.

20141127CathedraleCroix-2

Rencontré sur les lieux de l’opération, le président de la Fabrique de la Paroisse de Saint-Jérôme et ancien maire de Saint-Jérôme, Marc Gascon, a précisé que l’édifice était assuré. «Nos moyens sont limités. Tout ce qu’on aurait pu faire, c’était de payer en prières», a-t-il dit à la blague.

La croix s’était décrochée de son socle mardi en fin d’après-midi. Comme il était impossible de suspendre une nacelle à une grue à cause des forts vents dès le lendemain, il a fallu attendre au jeudi matin pour retirer la croix. Entretemps, les policiers ont gardé la rue Du Palais fermée entre Fournier et Saint-Georges et une voie de cette même rue devant le parc Labelle pour éviter que la croix blesse quelqu’un si jamais elle tombait.

Toitures PME, Grues St-Jérôme, Services B. Mottram et Qualinet Construction étaient responsables de ce que l'on surnomme l'Opération Croix.
Toitures PME, Grues St-Jérôme, Services B. Mottram et Qualinet Construction étaient responsables de ce que l’on surnomme l’Opération Croix.

 

Quelle est donc cette drôle d’antenne?

L’antenne aux allures de trombone géant qui se trouve derrière le clocher de la Cathédrale de Saint-Jérôme a été retirée le 27 novembre.

Cette antenne date du milieu des années 1970, et appartenait à CHOY TV,  la télévision communautaire de Saint-Jérôme. Il faut dire qu’à cette époque, qui voyait naître la câblodistribution (et une jeune compagnie, Vidéotron), la majorité des gens captaient la télévision par antenne, le choix de stations se limitant à environ une dizaine, incluant les canaux en anglais.

CHOY TV avait un caractère unique, étant la seule télévision communautaire au Canada à diffuser par antenne, sur le canal 4. À ses débuts, la station a eu le soutien financier enthousiaste du gouvernement péquiste, qui y avait vu une opportunité d’affirmer la juridiction du Québec sur les ondes, ce domaine ayant toujours été reconnu de compétence fédérale, sous l’égide du CRTC.

Sous-financée, la station est disparue des ondes une première fois en 1984, et n’existait plus à la fin des années 1990.

En plus de ses ennuis financiers, la station souffrait aussi de lacunes techniques. Son émetteur était de faible puissance et l’orientation de l’antenne faisait que la zone optimale de réception s’étendait d’est en ouest, alors que la population vivait majoritairement dans l’axe nord-sud des routes 15 et 117. En plus, la fréquence choisie, le canal 4, subissait l’interférence des canaux 3 et 5, dont les émetteurs très puissants, situés aux États-Unis, n’avaient pas à «protéger» la fréquence voisine.

20141127CathedraleAntenne

 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend