fbpx
Politique, Topos

Pas de sanctions pour Pierre Karl Péladeau

Pierre Karl Péladeau était l'orateur invité de l'assemblée générale du Parti québécois de Saint-Jérôme, le dimanche 16 novembre 2014.

Même si le commissaire à l’éthique de l’Assemblée nationale estime que le député de Saint-Jérôme a commis deux manquements au Code d’éthique des députés, les interventions de Pierre Karl Péladeau dans le cadre de la vente possible d’un studio de cinéma à Québecor ne lui valent aucune sanction.

Après une enquête, le commissaire Jacques Saint-Laurent indique que le fait d’avoir téléphoné à Investissement Québec et de s’être exprimé en commission parlementaire en faveur d’une compagnie qu’il contrôle, sans la nommer, sont liés à son manque d’expérience et qu’il a agi de bonne foi, voulant «garder entre des mains québécoises une entreprise d’ici».

Un mois après son élection, en mai 2014, M. Péladeau cherchait à installer les studios de Vision Globale à l’aérogare de Mirabel, pour lui donner une seconde vie. Selon le rapport d’enquête, c’est lors de cette conversation qu’il a appris que les studios étaient en difficulté financière. L’homme d’affaires nouvellement élu a alors cru bon d’aviser Québecor d’une possibilité de reprendre les studios afin qu’ils ne soient pas vendus à des investisseurs américains.

Depuis, la transaction imaginée par M. Péladeau s’est réalisée et on a commencé à démolir l’aérogare de Mirabel.

Le député de Saint-Jérôme a publié l’ensemble du rapport d’enquête le concernant sur sa page Facebook ce matin.

 

Si les rapports du commissaire à l’éthique et à la déontologie de l’Assemblée nationale vous intéressent, vous pouvez aussi lire son rapport sur une enquête similaire d’apparence de conflit d’intérêts qu’il a déposé le 1er décembre à propos de la députée de Mirabel, Sylvie D’Amours.

Elle a participé à des débats et à un vote qui concerne les fermes familiales alors qu’elle est copropriétaire d’une entreprise du genre. Le commissaire arrive au même constat que pour M. Péladeau: un manquement mais pas de sanction, lié à la courte expérience à l’Assemblée nationale de la députée de Mirabel.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend