Affaires, Lieux, Sports, Topos

C’est maintenant le stade de soccer Desjardins

Le stade de soccer intérieur de l’Académie Lafontaine portera le nom des caisses Desjardins, au moins pour les six prochaines années.

L’entente de 100 000$ est une collaboration des caisses de Saint-Antoine-des-Laurentides, de Saint-Jérôme, de la Vallée des Pays-d’en-Haut et Desjardins Entreprises-Laurentides. En langage de sport, c’est donc une moyenne de 17 000$ par an que Desjardins investit pour soutenir le soccer. «Une activité physique qui rejoint l’essence même du Mouvement Desjardins qui gravite autour de la solidarité et du partage», a dit Patrice Mainville, directeur général de la caisse Desjardins de Saint-Jérôme.

Stade Desjardins Academie Lafontaine
Une inauguration officielle ne pouvait se faire sans la traditionnelle coupure de ruban, cette fois à saveur de soccer.

«Le stade sert non seulement au soccer, mais sera transformé en aire d’amusement pour des camps de jour lors de la période des Fêtes, a ajouté Hugues Lagarde, directeur général de l’Académie Lafontaine. Il est accessible à tous les adeptes de sports de la région.»

La surface «gazonnée» de 52 000 pieds carrés est aussi un espace où les élèves jouent au football, flag football, ultimate frisbee et à la crosse. On y accueille les 2000 élèves de l’Académie de tous les niveaux, en plus des élèves du programme Sports-Études de soccer de l’École polyvalente de Saint-Jérôme et d’autres clubs sportifs de la région.

«Wow, quel stade extraordinaire!»

Le maire de Saint-Jérôme Stéphane Maher a voulu partager son expérience de «soccer dad» au stade Desjardins. «Je suis au stade tous les dimanches matins pour accompagner mon fils. Les gens d’ici sont fiers de l’endroit et j’entends souvent des parents de l’extérieur dire que c’est un stade extraordinaire.»

À titre de maire, il a tenu à saluer la vision et le dynamisme des gens de l’Académie Lafontaine et de Desjardins pour cette initiative. «Dans le contexte de grisaille et d’austérité, ces deux grand employeurs ont allié leurs forces au profit de la communauté. Le Québec n’a pas besoin d’un déficit zéro. Le défi que nous avons, c’est de créer de la richesse. Ce n’est pas l’État qui a subventionné ce stade qui rayonne bien au-delà des limites de la ville de Saint-Jérôme.»

Le stade est disponible certains soirs de semaine, à des heures pas trop tardives, pour les groupes intéressés.

Ils ont bravé le froid le temps d'une photo officielle: François Poirier, conseiller municipal de Saint-Jérôme, Patrice Mainville, de la caisse de Saint-Jérôme, Gilles St-Pierre, de Desjardins Entreprises Laurentides, Sylvie Tremblay, de la caisse de Saint-Antoine, le maire de Saint-Jérôme Stéphane Maher, Marie-Josée Boulianne, présidente du conseil d'administration de l'Académie Lafontaine, Pierre Durocher, des caisses de la Vallée des Pays-d'en-Haut, et Hugues Lagarde, directeur général de l’Académie Lafontaine.
Ils ont bravé le froid le temps d’une photo officielle: François Poirier, conseiller municipal de Saint-Jérôme, Patrice Mainville, de la caisse de Saint-Jérôme, Gilles St-Pierre, de Desjardins Entreprises Laurentides, Sylvie Tremblay, de la caisse de Saint-Antoine, le maire de Saint-Jérôme Stéphane Maher, Marie-Josée Boulianne, présidente du conseil d’administration de l’Académie Lafontaine, Pierre Durocher, des caisses de la Vallée des Pays-d’en-Haut, et Hugues Lagarde, directeur général de l’Académie Lafontaine.

 

>

Send this to a friend