fbpx
Culture, Personnes, Topos

Nouveau roman pour Martin Dubé

Yannick, un troisième roman pour Martin Dubé, qui est aussi le troisième à paraître de la série COBAYES.

Ils ne se connaissaient pas… Ils ont tous répondu à la même annonce…

C’est la prémisse de COBAYES, une série de sept romans publiée aux Éditions de Mortagne. C’est aussi cette idée qui a réuni sept auteurs, dont Martin Dubé, qui publie ainsi son troisième roman, Yannick, lancé le 12 janvier au Cerbère à Saint-Jérôme.

Après deux romans qui tenaient plus du drame, le suspense n’était pas un style naturel pour Martin. «J’ai bien aimé. Je n’en avais pas lu, ni écrit. Il y a du suspense et de l’humour aussi, ce sont deux styles que je ne m’étais pas encore permis», dit l’auteur. Il a consacré deux ans, entre sa vie de famille et son emploi d’enseignant, pour écrire Yannick «à l’heure où tout le monde est couché».

Martin n’en est toutefois pas à sa première blague. Grand amateur d’humour absurde, il est l’un des premiers lecteurs de ce qu’écrivent Les Denis Drolet, puisqu’il est le frère de Sébastien Dubé, celui qu’on désigne comme le barbu dans ce duo comique né à Saint-Jérôme.

Yannick, un troisième roman pour Martin Dubé, qui est aussi le troisième à paraître de la série COBAYES.

Le lancement revêtait aussi un cachet familial puisque les deux enfants de Martin étaient présents. Ils pouvaient ainsi voir leur père être un auteur en public pour la première fois. Son dernier roman avait été publié en 2009.

Pourquoi Martin Dubé écrit-il?

Qui est Yannick?

«Yannick est le bon gars par excellence. C’est un généreux de nature qui n’a même pas le temps d’avoir une blonde parce qu’il rend service à trop de gens. C’est pour aider sa soeur qu’il accepte de s’engager dans l’étude de la compagnie pharmaceutique», raconte Martin.

Qu’est-ce que COBAYES?

Le projet de COBAYES est une réunion de sept auteurs qui ne se connaissaient pas. Ils ont choisi un point de départ commun pour raconter chacun l’histoire d’un personnage. S’en est suivi des conversations presque quotidiennes via un groupe de discussion sur Facebook, et un fichier Excel très détaillé qui place chaque personnage dans la même chronologie.

«Chaque chapitre est une journée, qui a une météo. On a fait en sorte que tout concorde. Certains personnages se croisent d’un roman à l’autre. Mais le mien est un solitaire. Il passe l’essentiel de son temps à sa job ou à son appart. C’est plutôt dans sa tête qu’il y a de l’action», précise Martin.

Quand on lui demande s’il y a autre chose qui s’en vient, Martin répond: «J’ai un document Word que j’entretiens depuis 20 ans qui s’appelle Idées de romans. J’y retourne souvent. J’ai aussi un projet pour la télé que j’écris en collaboration. Ce serait une sorte de mélange entre Game of Thrones, Les belles histoires des Pays d’en Haut et les Simpsons ou Family Guy. On verra ce que ça donne.»

Martin est aussi un collaborateur de TopoLocal. Quand il n’est pas en train d’écrire des histoires, il écrit parfois ce à quoi il pense.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend