fbpx
Éducation, Sports, Topos

Un match de hockey contre les policiers

Le 9e affrontement de l'histoire entre les policiers de Saint-Jérôme et les élèves de l'école Cap-Jeunesse s'est terminé par une victoire de 8-7 pour les élèves.

Une quinzaine de policiers de Saint-Jérôme ont enfilé leurs uniformes rouges et leurs patins pour affronter les Couguars de l’école Cap-Jeunesse à l’aréna de Saint-Antoine, le lundi 12 janvier.

Les Couguars ont fait 2-0 dans les premières minutes du match. Après une demi-période de jeu, on a demandé à l’entraîneur des Couguars, Patrick Gagnon, s’il allait demander à ses joueurs de ralentir, vu le caractère amical de la rencontre: «On joue comme d’habitude. On se prépare pour un tournoi en fin de semaine.»

Comme la partie avait lieu sur l’heure du dîner, environ 50 élèves ont assisté aux deux premières périodes de la partie.

On n'a pas pu voir la stratégie des policiers pour ce match amical. On présume qu'il était question d'avoir du plaisir.
On n’a pas pu voir la stratégie des policiers pour ce match amical. On présume qu’il était question d’avoir du plaisir.
L'entraîneur des Couguars Patrick Gagnon abordait cette partie comme toutes les autres et ses hommes l'ont emporté.
L’entraîneur des Couguars Patrick Gagnon abordait cette partie comme toutes les autres et ses hommes l’ont emporté.

Plan de match: le silence

Après deux périodes, le pointage était à 5-3 pour les joueurs de catégorie juvénile. Sur le banc des policiers, on a demandé quel était le plan de match pour la dernière période. Si quelqu’un s’était levé dans la chambre, comme on dit, pour changer le match de bord… «On a choisi le silence, nous a-t-on répondu. On s’est concentrés à reprendre notre souffle», avec un sourire en coin.

Les policiers qui étaient sur la glace jouent une à deux fois par semaine, et ils sont en forme. Mais il leur est difficile de rivaliser de vitesse avec des jeunes de 15 et 16 ans du profil hockey, qui jouent encore plus régulièrement.

Sur les neuf parties amicales organisées, les policiers n’en ont remporté que deux. Et la tradition s’est perpétuée lundi. Les policiers ont égalé la marque à 13 minutes de la fin du match, les jeunes ont repris l’avance 8-6. Un dernier but des policiers a ravivé l’espoir, mais l’ordre naturel des choses a été respecté, pour employer une autre expression de hockey.

 

Huit ans après sa retraite, l'ex-policier Richard Hamel continue de faire régner l'ordre sur les patinoires cinq à six jours par semaine.
Huit ans après sa retraite, l’ex-policier Richard Hamel continue de faire régner l’ordre sur les patinoires cinq à six jours par semaine.

 

Une plaque commémorative offerte par Les Trophées Gravures Expert de Saint-Jérôme a été présentée aux joueurs et on leur a remis des certificats-cadeau de La Source du Sport Pierre Demers pour leur participation.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend