fbpx
Lieux, Personnes, Topos

Le déneigeur mystère du cimetière de Prévost

La mère d'Emmanuel Monette est morte du cancer en 2006. Il déneige le cimetière pour lui et sa petite famille, mais aussi pour tous ceux qui veulent visiter leurs proches. Photo fournie par Emmanuel Monette.

Le cimetière de Prévost n’est pas déneigé l’hiver, comme bien d’autres. Mais un déneigeur mystère s’est fait remercier le 1er février sur la page Spotted Prévost.

Emmanuel Monette s’est démasqué lui-même, peu après avoir vu la publication anonyme de quelqu’un qui le remerciait 1000 fois de lui permettre d’aller voir ses proches disparus, même l’hiver. Il opère une entreprise d’entretien paysager et de déneigement à Prévost.

Vérification faite auprès de la paroisse Saint-François-Xavier, qui gère le cimetière, on ne déneige qu’occasionnellement. «Une à deux fois par hiver, on paye quelqu’un pour déneiger s’il y a des funérailles. De temps à autre, quelqu’un fait un petit effort pour nous aider. C’est agréable pour tout le monde», dit Francine Gohier.

MISE À JOUR: L’histoire d’Emmanuel Monette a fait le tour du Québec le lundi 23 février, deux semaines après la publication de notre article. En effet, on a pu lire, voir et entendre son histoire dans plusieurs médias au Journal de Montréal, Salut Bonjour, 98,5 fm et à CIME FM. Une longue journée à donner des entrevues pour le déneigeur, qui lui a valu encore plus de remerciements et de gratitude de la part de lecteurs d’un peu partout au Québec.

Même s’il dit le déneiger de façon aléatoire, il y est retourné au moins une fois depuis le 1er février puisqu’il y a eu quelques chutes de neige ces derniers jours.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend