fbpx
Affaires, Incidents, Topos

Réaction de la FPJQ Laurentides à la fermeture de L’Écho du Nord

La présidente de la section Laurentides de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec(FPJQ), Nathalie Deraspe, a publié un communiqué en réaction à la fermeture de L’Écho du Nord.

La presse laurentienne en deuil

La section Laurentides de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) déplore la disparition de L’Écho du Nord et du journal Le Courrier, de Sainte-Thérèse. Près d’une vingtaine de personnes sont affectées par cette décision, dont plusieurs journalistes. Ces fermetures médiatiques viennent ajouter au portrait morose des dernières années.

La guerre d’usure entre TC Media et Québecor a déjà eu raison de plusieurs journaux laurentiens; le Journal des Pays-d’en-Haut a fusionné avec le journal La Vallée; le Point de Vue Laurentides a fermé ses portes.

Des remaniements ont également eu lieu dans les Basses-Laurentides. Ainsi, L’Écho de la Rive-Nord appartient désormais à un indépendant (Claude Poulin) et est diffusé uniquement sur internet. Dans la foulée, L’Écho de la Lièvre à Mont-Laurier et L’Écho de Saint-Eustache ont également fermé leurs portes.

Pour la petite histoire

Fondé en octobre 1935, L’Écho du Nord a longtemps couvert les régions de Saint-Jérôme à Sainte-Agathe-des-Monts. Un bureau satellite avait même été installé dans cette ville.

Ancien directeur du journal et cofondateur du média internet jérômien TopoLocal, Charles Michaud rappelle qu’à ses bonnes années, la publication laurentienne comptait près d’une dizaine de journalistes et pouvait vendre au-delà de 15 000 copies par semaine pour un bassin de population de 70 000 personnes.

Depuis 5 ans, les salles de nouvelles de L’Écho du Nord et du Mirabel avaient fusionné. Avec le rachat de L’Écho du Nord par le Groupe JCL, un seul journaliste à temps plein avait conservé son emploi, la direction préférant faire appel à des pigistes pour combler ses pages. Le paysage médiatique laurentien n’aura jamais été si sombre.

Lire le communiqué sur le site de la FPJQ

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend