fbpx
Causes, Politique, Réflexions, Topos

Centraide Laurentides envoie une lettre à Philippe Couillard

La directrice générale de Centraide Laurentides, Suzanne M. Piché, et président du conseil d'administration, Réjean Kingsbury, ont écrit une lettre au premier ministre le 9 mars 2015.

En envoyant cette lettre cette semaine, Centraide Laurentides a joint sa voix à celle de tous les regroupements et organismes qui questionnent les mesures d’austérité actuellement en application et à venir. La lettre de Centraide Laurentides vient appuyer une lettre semblable envoyée par Centraide du Grand Montréal et co-signée par 16 autres Centraide au Québec.

En voici le contenu:

M. le Premier Ministre,

Au nom de Centraide Laurentides, nous souhaitons vous faire part de nos préoccupations face à la révision des programmes entreprise par votre gouvernement et plus spécifiquement sur l’impact qu’elle aura sur les familles et les communautés défavorisées, particulièrement dans la région des Laurentides.

D’entrée de jeu, Centraide Laurentides est un organisme indépendant qui agit dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion dans la région des Laurentides depuis plus de 50 ans. Centraide Laurentides rassemble des ressources financières et travaille en partenariat avec de nombreux organismes communautaires qui offrent des services importants aux collectivités défavorisées. Ce faisant, Centraide Laurentides souhaite agir en complémentarité et en collaboration avec les organismes du réseau de la Sant et des services sociaux, mais ne saurait se substituer à l’État qui offre un financement primordial à la survie des organismes communautaires.

Or, des déficits majeurs de ressources humaines et financières sont recensés dans l’ensemble du réseau de la Santé et des services sociaux. Selon un bilan daté du 12 février 2015, le MSSS estime que la région des Laurentides est sous-financée de 69 millions de dollars, par année. Dans son plan d’action 2014-2019, la CRÉ des Laurentides a reconnu ce déficit structurel de financement des infrastructures et des services aux citoyens des Laurentides.

Concernant le logement, uniquement, le profil statistique de la région des Laurentides, réalisé par le Ministère de l’Emploi et de la Solidarité social démontre que l’aide fournie aux ménages au moyen des programmes, tels que les HLM et AccèsLogis, est 50% moins élevée dans les Laurentides que dans l’ensemble du Québec.

Depuis plusieurs, les organismes communautaires de la région des Laurentides ne sont pas soutenus à la hauteur des besoins régionaux. Alors que la population de notre région a augmenté de 7,2% entre 2006 et 2011, les budgets du gouvernement sont sensiblement restés les mêmes. Or, il nous apparaît que le financement de base des organismes communautaires dans la région est vital. Actuellement, par manque de financement, les organismes communautaires coupent des postes d’intervenants communautaires et doivent abandonner des programmes qui se sont montrés efficaces, non seulement dans le soutien, mais dans la prise en charge des personnes elles-mêmes. Cela signifie que la population de la région sera directement touchée par des coupures de services de première ligne et que le partenariat entre les organismes du réseau de la Santé et des services sociaux et les organismes communautaires sera plus difficile à concrétiser.

Le président du Conseil du Trésor, M. Martin Coiteux, a été formel en disant que l’opération de révision des programmes dépasse largement l’objectif du déficit zéro et vise un repositionnement de l’État. Nous sommes inquiets des reculs sociaux et économiques que pourraient connaître nos communautés si ce nouveau positionnement de l’État visait à réduire les services publics et à abolir plusieurs instances qui contribuaient à la concertation nécessaire pour exprimer les enjeux et apporter des solutions adaptées aux réalités locales.

Centraide Laurentides joint sa voix à celle de tous les regroupements et organismes qui ont questionné les mesures d’austérité actuellement en application et à venir.

Nous croyons fermement que tout le Québec est gagnant lorsque le gouvernement investit dans les programmes sociaux. Ces investissements permettent à des organismes communautaires d’agir directement avec les gens, selon les besoins. Ces personnes se sortent ainsi de situations difficiles pour devenir des citoyens contributifs. Ils travaillent, paient de l’impôt, consomment et font vivre le Québec.

Au nom de Centraide Laurentides, nous vous invitons à prendre part à une tournée d’organismes communautaires dans les Laurentides. Nous vous proposons de rencontrer les gens qui s’impliquent au quotidien pour aider des gens. Nous vous convions à rencontrer des personnes qui se sortent de situations de vulnérabilité grâce à l’investissement communautaire. Nous vous donnons l’opportunité de connaître la réalité des Laurentides et d’être sensibilisé sur les enjeux de la pauvreté.

Afin de favoriser l’égalité des chances pour toutes les Québécoises et tous les Québécois, nous espérons que nos commentaires seront considérés et que nous aurons le privilège d’en discuter avec vous.

Veuillez accepter, Monsieur le Premier Ministre, nos salutations les plus distinguées,

Le président du conseil d’administration, Réjean Kingsbury

La directrice générale, Suzanne M. Piché

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend