fbpx
Lieux, Personnes, Sports, Topos

Une rue pour le Doc Castagner

On l’appelait tout simplement le Doc Castagner. Tous les baby boomers de Saint-Jérôme savent qui il était.

Il a accouché, soigné, cotoyé et influencé quelques générations de ses concitoyens. Et comme il se doit, à compter de maintenant, la rue Jacques-Castagner portera son nom, rappelant son passage parmi les gens de sa ville.

Le Doc Castagner avait cet air affable et une allure sympathique qui, comme bien des médecins de son époque, en ont fait le confident de nombreuses personnes. Attentif et engageant, il n’en avait pas moins un regard qui semblait toujours vouloir se diriger au-delà de l’immédiat.

Un homme, dira son fils Léonard, qui prenait soin de préciser qu’il ne soignait pas des maladies mais des personnes.

Une vision large de la médecine

Cette vision élargie de la médecine a marqué plusieurs de ses initiatives communautaires, dont, entre autres, sa participation à la Ligue de Hockey du Moyen Âge, dont il a été un bâtisseur, de même que la fondation d’un club de santé, le Club Oxus.

Ce dernier était à l’avant-garde des tendances, tout comme son instigateur, puisqu’il favorisait l’activité physique et le sport en plein air bien avant la vague des centres de conditionnement physique de tous genres qui sont omniprésents aujourd’hui.

Club-Oxus-Castagner_
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Pour cette photo du Club Oxus à ses débuts, TopoLocal fait appel à vous pour identifier quelques-unes des personnes.

On y trouve, à gauche, Guy Desrosiers, alors responsable de l’éducation physique à la Polyvalente, deux personnes non-identifiées, le Doc Jacques Castagner, André Joseph, Pierre Lauzon, deux autres personnes non-identifiées, et François Barkany, éducateur physique.

Écrivez à [email protected] si vous reconnaissez les non-identifiés.

(À noter qu’à cette époque, malgré son métier d’éducateur physique et sa présence dans un couloir de l’École Polyvalente, personne ne se souciait du fait que M. Barkany avait une cigarette en main. Autre temps, autres moeurs…)

Médecin de l’Uni-Royal et d’Hydro-Québec

Il a aussi été le médecin des employés de la compagnie Uni-Royal du temps où celle-ci avait une usine sur la rue Labelle, ainsi qu’auprès des employés d’Hydro-Québec dans la région.

Enfin, le Doc a aussi balisé plusieurs des premières pistes de ski de fond utilisées par les adeptes de ce sport et situées aux environs de la Polyvalente de Saint-Jérôme.

La rue Pageau devient Jacques-Castagner

En présence d’enfants et de petits-enfants de Jacques Castagner. le maire Stéphane Maher a remis à la famille une plaque portant une copie de la résolution du conseil qui proclame le nom de la rue Jacques-Castagner.

Il s’agit d’un tronçon de rue qui portait le nom de Pageau, situé entre la rue Grande-Allée et la rue Madeleine, non loin de la résidence du Dr. Castagner durant une bonne partie de sa vie. Jacques Castagner est décédé en 2003.

Le tronçon de la rue Pageau entre Madeleine et Grande-Allée s'appellera désormais Jacques-Castagner.

La rue Pageau reste la rue Pageau

Le nom de Pageau restera dans la toponymie locale puisqu’une autre section non-connexe de la rue Pageau, entre le 3e boulevard et la rue Martine, conservera son nom actuel.

20150317Pageau-Martine

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend