fbpx
Culture, Lieux, Personnes, Topos

Les bonhommes à chapeau d’Yves Thibault sont de retour

«Je barbouille encore. Cette fois, mes bonhommes à chapeau sont de retour, mais ils se promènent dans les champs des environs. J’ai dix-huit toiles… des peintures à l’huile.»

Yves Thibault a 75 ans. Quand il dit qu’il barbouille encore, il minimise un peu la place qu’il a occupé auprès de bien des gens de la région, qu’il a initiés à l’art de la peinture en donnant des cours toute sa vie à Saint-Jérôme.

En 1981, alors que la Ville de Saint-Jérôme fêtait le centième anniversaire de son statut de ville, Thibault expose une quarantaine de ses toiles à l’Hôtel de ville. Elles se vendent quasiment toutes en une heure. Faites à partir de photos d’époque, ses toiles montraient les lieux familiers de la ville.

Les bonhommes qui regardent

Il a aussi exposé en 1994 sous le thème Les visiteurs du 160e, une série de toiles à fond noir montraient des personnages caricaturaux, sans visage, qui déambulaient dans les rues de la ville.

En regardant les personnages de dos, pour la plupart coiffés de chapeaux à large rebord, on pouvait avoir l’impression de voir les scènes à travers leurs yeux.

Si les personnages étaient volontairement anonymes (en boutade, Thibault dira «ça me sauvait du travail de peindre des visages») le détail des lieux était conforme à la réalité puisque Thibault avait reproduit les lieux, pour la plupart tous familiers, à partir d’endroits réels. Et encore une fois à l’aide de photos historiques.

Les sans-ciel

Cette fois les personnages à chapeau sont de retour et déambulent dans des lieux inspirés de la région, mais imaginés par l’artiste. On y retrouve un style qui est familier à Thibault, soit des fonds noirs et des couleurs souvent vives et fortement saturées.

Toujours le même, Yves Thibault ne fera pas mentir sa réputation d’original. Son exposition a comme thème L’Essentiel, et il ne manquera pas de souligner qu’il a laissé le ciel noir dans ses photos: «Pas de bleu, pas de nuages,» fait-il remarquer. «Les sans-ciel», ajoute-t-il avec un sourire amusé…

Il expose une vingtaine de toiles à l’espace Claude Henri-Grignon, situé à l’étage du Vieux-Palais de Saint-Jérôme. L’exposition est ouverte tous les jours de 11h à 17h jusqu’au samedi 28 mars.

Yves-Thibault-champ-bonhomme

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend