fbpx
Affaires, Personnes, Topos

Signerez-vous pour les câbles?

Des câbles de faible et moyenne tension, on en a toujours besoin de quelques mètres...

En plus d’être la ville des buts, pour les rondelles de la Ligue nationale de hockey, Saint-Jérôme est aussi la ville des câbles.

En effet, en lisant le texte de la pétition proposée par le députe de Saint-Jérôme, Pierre Karl Péladeau, on constate que l’usine General Cable est désormais la seule usine certifiée au Québec pour fournir des câbles à Hydro-Québec.

C’est aussi plus de la moitié de la production de General Cable qui est destinée à Hydro-Québec, créant ainsi une bonne part des 105 emplois directs et les 40 emplois indirects à cette usine.

Le maire de Saint-Jérôme Stéphane Maher a fait savoir plus tôt en avril qu’il avait signé la pétition pour garder cette entreprise ouverte à Saint-Jérôme. Gilles Robert, aujourd’hui maire suppléant de Saint-Jérôme, avait aussi défendu les intérêts des travailleurs il y a quelques années, alors qu’il était député.

«Je demande à tous les gens des Laurentides de signer la pétition de Monsieur Péladeau, afin que le gouvernement du Québec et la société Hydro-Québec témoignent de la même sensibilité à l’égard de l’économie de notre région», dit-il.

Une entente, tant qu’il y a un contrat

Après une grève d’un jour et une nouvelle convention collective, les employés syndiqués de General Cable sont bien conscients que même si leurs conditions de travail sont assurées, ils pourraient ne plus avoir d’emploi à la fin de l’année.

«La survie de l’usine dépend de ce qu’Hydro-Québec va décider. S’ils continuent d’acheter les câbles au Québec, on pourra travailler. Sinon, ce sera terminé pour nous», dit Stéphane Letarte, le président de la section locale 589 du syndicat Unifor, qui représente les 80 travailleurs.

Hydro-Québec a promis d’agir dans les règles de l’art avec ce fournisseur, qui fait des affaires avec la société d’État depuis 40 ans.

La pétition en ligne sur le site de l’Assemblée nationale du Québec a recueilli 1694 signatures depuis le début avril. On peut la signer jusqu’au 6 mai.

En 2010, alors qu’il y avait huit fabricants de câbles installés au Québec, plus de 7000 signatures avaient été recueillies pour inciter Hydro-Québec à acheter les câbles dans la province qu’elle alimente en électricité.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend