fbpx
Politique, Topos

Pierre Dionne Labelle s’en prend aux frais bancaires

Le député fédéral de Rivière-du-Nord Pierre Dionne Labelle s’oppose à l’augmentation des frais bancaires.

Il regrette que le gouvernement conservateur laisse encore les banques multimilliardaires piger dans les poches du monde. Les frais de transaction n’ont jamais semblé aussi nombreux et élevés, tels que les forfaits bancaires, les intérêts sur la carte de crédit, ou les tarifs élevés pour retirer de l’argent d’un guichet d’une banque concurrente, écrit-il dans un communiqué.

Les néo-démocrates souhaitent rendre la vie plus abordable et limiter ces frais bancaires en proposant un plan concret. Une limite de frais de 50 cents au guichet automatique, une carte de crédit à un taux préférentiel pour les familles qui ont de la difficulté à boucler leurs fins de mois.

Payer pour payer, c’est assez

« Les banques vont nous faire payer pour faire un versement hypothécaire, pour payer les prêts étudiants ou pour les cartes de crédit. Les gens n’en peuvent plus de payer pour payer », s’élève le député, qui est depuis peu le porte-parole de l’opposition officielle en matière de Revenu national.

Dans certaines banques, émettre un chèque certifié coûtera désormais 20$, soit 5$ de plus. Recevoir un relevé par la poste passera de 2$ à 2,50$. L’âge d’admissibilité pour l’obtention de rabais sur certains comptes passera à 65 ans plutôt que 60 ans. La plupart des frais mensuels augmenteront.

Les frais représentent plus de 40% des profits des institutions financières,explique le député. Les banques augmentent leurs frais, mais ça ne leur coûte rien et cela représente pour elles un gain net et immédiat.

 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend