fbpx
Éducation, Lieux, Personnes, Politique, Topos

Le député et le maire de retour à leur école

Stéphane Maher et Pierre Dionne Labelle ont pris place à leur pupitre, eux qui siègent maintenant à l’Hôtel de ville et à la Chambre des communes.

Un retour aux sources pour le député fédéral de Rivière-du-Nord Pierre Dionne Labelle et le maire de Saint-Jérôme Stéphane Maher alors qu’ils ont rencontré le vendredi 15 mai les élèves et le personnel de l’école Saint-Joseph, école primaire qu’ils ont tous deux fréquentée jadis.

Accompagnés par le président de la commission scolaire Jean-Pierre Joubert et la directrice de l’école Saint-Joseph, Katia Gervais, les deux politiciens ont partagé avec les élèves de sixième année quelques souvenirs de leur enfance dans le quartier, ainsi que de leur passage à cette petite école de la rue St-Georges à Saint-Jérôme.

40 ans plus tard

C’est avec émotion que le maire Maher, qui a fréquenté l’école de 1969 à 1975, s’est souvenu de son séjour à l’école Saint-Joseph.

«Nous avons beaucoup aimé cette école. Nous avons discuté avec les jeunes de leurs projets d’avenir. Nous les avons encouragés à persévérer dans leurs études, de rester confiants et positifs», a dit le maire après sa visite.

Élève de 1961 à 1968, Pierre Dionne Labelle avait apporté de son côté une vieille photo de groupe représentant les travailleurs de la Dominion Rubber, une ancienne usine du quartier qui a marqué l’histoire industrielle de la municipalité et où plusieurs parents des élèves de Saint-Joseph ont travaillé.

«Nous voulions livrer un message positif aux jeunes, une dose d’espoir et d’optimisme en l’avenir. L’école publique a permis à des générations entières de pouvoir espérer une vie meilleure que celle de leurs parents. L’école publique, universelle et gratuite, est un héritage précieux que nous nous devons de protéger et de valoriser», a affirmé le député néo-démocrate.

Le président de la commission scolaire avait lui aussi quelques souvenirs reliés à l’école St-Joseph. «C’est ici, a-t-il dit, que j’ai eu la piqûre pour l’enseignement et où j’ai réalisé combien les enfants ont besoin des enseignants».

Jean-Pierre Joubert, Stéphane Maher, Katia Gervais et Pierre Dionne Labelle devant l’école Saint-Joseph

St-Joseph-Joubert-Maher

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend