fbpx
Culture, Éducation, Lieux, Musique, Topos

Un Lunch Beat à l’EPSJ

Des participants du Lunch Beat de l'École polyvalente Saint-Jérôme, dans le «magic bus». Photos par Louis-Olivier Renaud

C’était une journée grise, un mardi midi normal à l’École polyvalente de Saint-Jérôme.

Chanel Aubin et Mélanie Valois, qui étudient en Techniques d’intervention en loisir au Cégep de Saint-Jérôme, avaient organisé un Lunch Beat le 12 mai, une activité sans prétention qui vise à faire danser sur l’heure du midi.

On prévoyait faire l’événement à thématique hippie sur des couvertures à l’extérieur, au soleil avec un DJ.

Mais il ne faisait pas beau.

«On a suivi notre plan B, qui était de faire l’événement dans la cafétéria, dit Chanel Aubin. Tout s’est bien déroulé. Une cinquantaine de jeunes sont venus danser et d’autres dansaient et chantaient assis à leur table.»

Les organisatrices

lunchbeat-EPSJ-Melanie-Valois-Chanel-Aubin

Les 10 règles d’un Lunch Beat, selon lunchbeat.org:

  1. Si c’est ton premier Lunch Beat, tu dois danser.
  2. Si c’est ton deuxième, troisième ou quatrième Lunch Beat, tu dois danser.
  3. Si tu es trop fatigué pour danser au Lunch Beat, on te prie d’aller manger ton lunch ailleurs.
  4. On ne parle pas de travail dans un Lunch Beat.
  5. Dans un Lunch Beat, tous ceux qui sont là sont tes partenaires de danse.
  6. Tous les Lunch Beat doivent durer un maximum de 60 minutes, sur l’heure du lunch.
  7. On sert toujours de la musique d’un DJ dans un Lunch Beat, et un repas à emporter.
  8. L’eau est toujours gratuite dans un Lunch Beat.
  9. On ne consomme pas de drogues dans un Lunch Beat.
  10. Un Lunch Beat peut être organisé par n’importe qui, n’importe où, tant que c’est un événement public, sans but lucratif, et respecte les règles du Lunch Beat.
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend