fbpx
Affaires, Lieux, Topos

Les Étals se concentre sur la rue Bélanger

Les habitués du magasin Les Étals devront désormais se rendre au magasin de la rue Bélanger, qui y loge depuis 18 ans.

Avec la situation difficile du commerce de détail au Québec, le marché d’alimentation Les Étals ferme sa succursale de la route 158, dans le secteur Saint-Antoine. On se concentrera sur son magasin de la rue Bélanger.

Yvon Laurin avoue avoir senti un pincement au coeur en fermant les portes de son magasin de la route 158 pour la dernière fois. «Le plus triste, c’est que certaines personnes vont perdre leur emploi, même si nous essayons d’amortir le choc en misant sur l’attrition et le transfert de certains.»

«C’est la première fois de ma vie de commerçant que je dois prendre un peu de recul, mais notre magasin de la rue Bélanger est en pleine santé, notre clientèle est fidèle, et on va concentrer nos énergies à cet endroit», dit Yvon Laurin, en ajoutant «et on a le regard tourné vers l’avenir!»

Une tradition de qualité depuis 18 ans

La marque Les Étals regroupe plusieurs commerces sous un même toit. À titre de propriétaire des étals de fruits et légumes frais et de gestionnaire du concept d’espaces partagés, Yvon Laurin est l’âme du groupe. «Les Étals, c’est aussi une passion commune de qualité et de fraîcheur.»

«Nous fermons le magasin de la route 158 parce que le nouvel emplacement ne nous a pas donné une augmentation substantielle du noyau de nos clients. Nous sommes un commerce de niche, un magasin spécialisé vers lequel les gens se tournent pour une sélection, une qualité et une fraîcheur exceptionnelle. Les témoignages que nous avons reçus depuis l’annonce du changement nous rassurent: nos clients fidèles nous retrouveront sur la rue Bélanger.»

Et Yvon Laurin d’ajouter «à titre personnel et au nom de tous mes partenaires, nous avons été très touchés par les témoignages de fidélité des clients, tant en personne que via les réseaux sociaux et les courriels reçus.»

Un contexte difficile

Les Étals n’est pas le seul établissement du genre à subir les difficultés actuelles du commerce des fruits et légumes frais. Dès le début de 2015 le groupe Épicea, une chaîne de fruiteries établie en Estrie, en Mauricie et à Québec, avait été contraint de se restructurer et de fermer plusieurs succursales de sa bannière Jardin Mobile, à Québec.

À la mi-juin, un autre établissement connu, la Fruiterie de l’Outaouais, fermait ses portes à Gatineau. Le magasin Les Étals de la route 158 a été ouvert en 2010. L’édifice appartient toujours à Yvon Laurin qui a l’intention de le mettre en vente.

L'édifice qui abritait le magasin Les Étals sur la route 158 sera mis en vente.
L’édifice qui abritait le magasin Les Étals sur la route 158 sera mis en vente.

Un pionnier et un modèle

Créée il y a 18 ans, la marque Les Étals est une évolution du magasin Qualifruit que son propriétaire, Yvon Laurin, avait ouvert dans les années 1980. Misant sur des approvisionnements locaux, des produits et un service de qualité, le magasin s’est créé une niche pour les amateurs de fraîcheur et de gastronomie.

Sa capacité de regrouper plusieurs magasins sous un même toit lui avait aussi permis d’offrir des heures d’ouverture étendues alors que les grandes chaînes d’alimentation résistaient encore à cette tendance.

Ce sont des épiceries et des fruiteries telles que Les Étals qui ont été parmi les premières à mettre en valeur les produits du terroir. Là aussi, les grandes chaînes ont dû emboîter le pas.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend