fbpx
Personnes, Topos

Née un 17 juillet, il y a 100 ans

Un début d'incendie rapidement maîtrisé à Val-Morin hier soir. Le début du mois de mars promet d'être venteux et enneigé. Photo par Alexandre Parent Léveillé

On a célébré récemment les 100 ans de Rose Bilodeau Ainsley, entourée de ses proches, à Saint-Jérôme.

Toute la famille était réunie chez la fille de Rose, Diane Ainsley. On s’est assis quelques minutes avec la fêtée, question de lui demander ce que c’est que d’avoir 100 ans, en 2015.

On lui a d’abord demandé si elle attendait encore quelque chose de la vie. Elle nous a répondu assez directement. «Non, je n’ai plus de grandes attentes. Je suis contente de voir tout le monde pour ma fête, mais je n’exige plus grand chose de la vie. J’ai la santé, et ça me suffit», dit-elle.

Malgré des épisodes de zona dernièrement, Mme Bilodeau Ainsley reste autonome et garde la santé. Il y a maintenant deux ans qu’elle a quitté sa maison pour un logement à La Noblesse. «Je me suis rapprochée de ma fille. Ça rassure tout le monde que je sois plus proche», dit-elle.

Une leçon sur le pain

Elle fait son épicerie avec Dolorès, qui se demandait bien, au début, pourquoi elle achetait tant de farine. «Je fais encore mon pain. Ce n’est pas de mon époque d’acheter du pain déjà fait.»

On lui a confié qu’on avait tenté de faire notre pain une fois, sans grand succès. Le pain le plus lourd qu’on a jamais mangé. «Il faut le pétrir assez longtemps et le laisser lever, lui donner le temps de gonfler quelques heures. C’est important d’être patient», a-t-elle ajouté.

centenaire 100 ans_-3

Skype, Facebook et des cartes de Noël

Après avoir parlé pain, on lui a demandé ce qu’elle faisait de ses journées. «Je reste en contact avec ma famille, par courriel, Skype et Facebook», dit la native du Lac Saint-Jean, qui a passé une bonne partie de sa vie dans la région de Sherbrooke. Elle a grandi dans une famille de 15 enfants.

Elle peint aussi une cinquantaine de cartes de Noël, toutes personnalisées, quand la saison se présente. «Ça me fait plaisir d’envoyer quelque chose de différent à chaque personne. C’est une attention que je trouve importante», ajoute-t-elle.

centenaire 100 ans_-4

La photo de groupe

Pour la postérité, on a réuni Jean-François Girard, Patrick, Nancy et Kathleen Ainsley, Blandine Bilodeau, Lawrence Ainsley, Rose Bilodeau Ainsley, Angie, Diane, Steven, Megen, Sandra et Aaron Ainsley. À l’avant, il ne faut pas oublier Agathe, Eliott et la petite Delphine Girard.

centenaire 100 ans_

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend