fbpx
Incidents, Lieux, Topos

Il n’avait pas le droit d’aller au parc

Les policiers de Saint-Jérôme ont arrêté Stéphane Chénier la semaine dernière, parce qu’il n’avait pas le droit de se trouver dans un parc public.

C’est dans la soirée du lundi 13 juillet qu’il a abordé trois jeunes filles au parc Arthur-Helms, celui qui forme un triangle face à l’école Dubois.

Il était dans un Mazda Tribute noir et envoyait la main aux jeunes filles, qui se sont rendues au dépanneur ensuite.

Un passant avait des questions

Un citoyen qui prenait une marche avec sa femme a trouvé que l’homme agissait étrangement. Il lui a posé des questions. Insatisfait des réponses, le citoyen a noté la plaque d’immatriculation et appelé la police.

On a arrêté Stéphane Chénier peu de temps après. À cause d’une affaire d’exhibitionnisme et d’action indécente commise dans la région de Mont-Laurier, qui remonte à une dizaine d’années, M. Chénier ne pouvait se trouver dans un parc public, entre autres conditions.

Pour avoir brisé cette condition, M. Chénier est passible d’une peine d’emprisonnement de deux ans. Il a plaidé coupable et restera détenu jusqu’en septembre, moment où il devrait connaître sa sentence.

La police veut en savoir plus

Pour compléter son enquête, le Service de police de la Ville de Saint-Jérôme aimerait identifier les jeunes filles abordées par cet homme. On peut communiquer toute information au département des enquêtes criminelles auprès du sergent-détective Pierre Tremblay, que l’on peut joindre au 450-432-3000 poste 2274.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend