fbpx
Culture, Lieux, Personnes, Topos

Dans le désert avec Louis Morissette

Louis Morissette a fait un film, Le Mirage. Il est sur les écrans à partir d’aujourd’hui, le 5 août.

Le scénariste, acteur principal et coproducteur du film était à Saint-Jérôme dimanche.

Il était accompagné du réalisateur Ricardo Trogi et des deux rôles féminins principaux du film: Christine Beaulieu et Julie Perreault.

Le désespoir rangé de la banlieue

Le Mirage est une comédie dramatique. Il y a du drôle, du quotidien, du commun dans cette vie de banlieue qu’on nous présente par-dessus l’épaule de Louis Morissette.

Le film ne se passe pas du tout dans le désert, mais on s’efforce quand même de nous montrer que c’est souvent dans une foule qu’on est le plus seul. Ou dans une rue de bungalows bien alignés, assis dans son véhicule un peu trop gros pour ses besoins.

Il y a en plus les antidépresseurs de Julie Perreault et la poitrine augmentée de Christine Beaulieu. Un peu plus tard dans le film, il y a aussi du triste et du malsain.

(On vous donne les noms des acteurs, mais on parle ici des personnages.)

Il y a toujours un vélo à ramasser et une piscine à réparer dans la vie bien remplie d’un homme qui combine le trio «couple-hypothèque-enfants», comme l’a présenté le réalisateur Ricardo Trogi.

«C’est bon, une fois par 10 ans, que quelqu’un fasse un film comme ça. Ça nous bouscule et permet de défendre nos choix de vie», a-t-il ajouté.

Le film qu’il voulait faire

Ce film, cette histoire, Louis Morissette avoue qu’il n’y changerait rien, quand on lui demande s’il a fait le film qu’il voulait faire:

«S’il y a des choses que j’aime moins ou qu’on critique, je pourrais mettre la faute sur le dos de quelqu’un d’autre, parce que le cinéma est toujours un travail d’équipe… Mais dans ce cas-ci, j’assume entièrement.»

Il croyait au départ que son film rejoindrait peut-être seulement les habitants de la banlieue, comme lui, ou ceux de son âge qui ont fait des choix semblables.

«Depuis quelques semaines, j’ai de l’espoir. À force de rencontrer des gens qui ont vu le film, je commence à penser que c’est assez spécifique pour être universel. Ça touche autant les gens du Plateau que vous autres, en banlieue», dit-il.

20150802-mirage-cinema-carrefour-du-nord-2

Dimanche après-midi au centre d’achats

Louis Morissette et les autres artisans du film ont ensuite signé des autographes et pris des photos avec des gens, devant le magasin Sears du Carrefour du Nord.

L’endroit était approprié puisque le personnage de M. Morissette dans le film est justement un franchisé d’un magasin de sport dans un centre commercial.

Le contexte était toutefois bien différent.

Elle était la première dans la file pour voir @zemorissette au Cinéma Carrefour du Nord #lemiragefilm

Une vidéo publiée par TopoLocal Saint-Jérôme (@stjerometopo) le

20150802-mirage-cinema-carrefour-du-nord-6

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend