fbpx
Culture, Histoire, Lieux, Personnes, Topos

Montagne-Art, 30 ans plus tard

En novembre 1986, sous l’impulsion d’une poignée d’artistes et de bénévoles, dont Hélène Dorion, Nicole Chauvin et Claudette Domingue, naissait à Saint-Hippolyte un événement culturel multidisciplinaire baptisé Montagne-Art.

Avec une cinquantaine d’exposants et 1750 visiteurs, cette première expérience fut concluante au point que, 30 ans plus tard, Montagne-Art est toujours une tradition incontournable à Saint-Hippolyte.

Au gré des ans, la formule a bien sûr évolué, parfois avec moins de succès. Il faut dire que de nombreuses autres manifestations culturelles du genre ont vu le jour depuis dans la région, forçant les responsables de Montagne-Art à rivaliser d’innovation.

Ainsi, cette année, l’exposition était devancée en août et jumelée au Pic-Nic Électrik, un rendez-vous musical extérieur qui en était à sa troisième édition à Saint-Hippolyte.

Un peu plus d’une quinzaine d’artistes et d’artisans de la région étaient réunis vendredi soir et samedi sous un chapiteau au centre de plein air Roger-Cabana. Le bilan officiel de l’expérience reste à faire mais, à la lueur du faible achalandage des lieux (en partie à cause de la température incertaine), la formule reste visiblement à peaufiner…

30 papillons et des prix

Il n’en demeure pas moins que la municipalité, désormais en charge de Montagne-Art, a tenu à souligner le 30e anniversaire en rappelant, lors de la cérémonie de clôture, l’implication initiale des bénévoles de la première heure.

Trente volontaires ont ensuite procédé à l’envolée symbolique de 30 papillons monarques. Était-ce à cause de la chaleur intense… plusieurs des colorés volatiles ont peiné à s’élever dans les airs, au risque de se faire écraser par l’assistance!

Louis Horvath, artiste des fractales

Un jury a par ailleurs décerné des prix parmi les exposants. En art visuel, l’honneur est allé à Louis Horvath, dont les oeuvres d’art fractal, façonnées à l’ordinateur à partir de formules mathématiques, ont retenu l’attention.

Louis-Horvath-ArtFractal

Les métiers d’art: des bijoux, des sacs et les Fermières

La créatrice de bijoux Régine Leblanc a remporté le prix pour les métiers d’art.

Regine-Leblanc-Montagne-Art

Parmi la quinzaine d’exposants, l’artiste récupératrice Jenny-Lynn Manzo proposait entre autres des sacs à main faits de tissus recyclés.

Manzo-Montagne-Art

On a souligné le 100e anniversaire du Cercle des fermières de Saint-Hippolyte, ici représentées par Lorraine et Florence Frigault, avec la présidente d’honneur France D’Amour et le maire Bruno Laroche qui leur ont remis la Bourse Pierre-Loiselle.

Fermieres-Montagne-Art

La cérémonie s’est terminée par une courte prestation de la chanteuse et présidente d’honneur de l’événement, France D’Amour, qui exposait aussi des toiles pour la première fois. Elle a interprété quelques pièces jazzées tirées de son album Bubble Bath et Champagne, dont un second volume sortira cet automne.

Elle était accompagnée de l’humoriste et chanteur Julien Tremblay, Révélation de l’année au dernier Festival Juste pour rire, animateur des Soirées Fou rire au Tapis Rouge de Saint-Jérôme et… amoureux de la chanteuse!

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend