fbpx
Personnes, Politique, Topos

Nouveau parti politique à Prévost

Il y a un nouveau parti politique municipal à Prévost. Il s’appelle le Renouveau prévostois.

Il a été fondé par Paul Germain, notaire de profession, qui a été très actif récemment sur Facebook et dans les assemblées municipales sous la bannière du Parti prévostois, critiquant souvent l’administration en place.

Il a même fait l’objet d’une communication officielle du maire de Prévost, qui lui reprochait d’avoir fait un usage illégal du logo de Prévost.

Posted by Spotted Prévost on miércoles, 3 de junio de 2015

Pour avoir un peu d’information sur les tumultes passés à la Ville de Prévost, vous pouvez écouter cette entrevue donnée par Louis Charbonneau à l’émission Dutrizac à la fin du mois d’avril 2015.

Qu’est-ce que le Renouveau prévostois?

«Comme son nom l’indique, le nom de notre parti fait foi du changement dont notre ville a besoin pour s’épanouir, écrit Paul Germain. Le Renouveau prévostois fondera son action sur l’honnêteté, la transparence et l’équité.»

Le nouveau parti organisera prochainement une importante consultation auprès des citoyens et citoyennes de Prévost, afin de valider son programme électoral en fonction des idées et opinions des résidents de la Ville.

M. Germain souhaite travailler dans un esprit de collégialité avec l’ensemble de ses concitoyens. Il ajoute que son but ultime est de «redonner aux Prévostois une ville dont ils sont fiers et où il fait bon vivre».

Les trois partis politiques de Prévost

Le Renouveau prévostois s’ajoute ainsi au Parti prévostois, qui existe depuis 2000 et dont faisait partie M. Germain jusqu’en juillet, et l’Équipe Richer – Alliance des citoyen(nes) de Prévost, qui a été formé en 2009.

C’est l’Équipe Richer qui avait remporté tous les sièges lors de l’élection de 2013, et quatre sièges sur six en 2009, en plus de celui du maire Richer, qui en est à son deuxième mandat à titre de maire de Prévost.

Cinq des six conseillers de son équipe ont quitté le parti le 28 avril, disant qu’ils ne pouvaient plus collaborer avec le maire Germain Richer, alors que l’on soulevait des doutes à propos de l’attitude au travail du directeur général de Prévost, Réal Martin, qui était en congé de maladie et qui est de retour au travail depuis.

Les conseillers Léger et Badertscher en étaient même rendus à faire une demande d’accès à l’information pour obtenir le billet du médecin du directeur général.

Vous pouvez consulter l’ensemble des partis municipaux autorisés sur le site du Directeur général des élections du Québec.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend