fbpx
Personnes, Politique, Topos

Un midi chaud pour le Bloc

Le chef du Bloc québécois Gilles Duceppe est passé à Saint-Jérôme le mardi 18 août. Le Bloc québécois en profitait pour lancer sa campagne électorale dans les Laurentides.

C’était un midi chaud et humide au vieux moulin de la rue Saint-Faustin, construit il y a 160 ans. La présentation du candidat local, Rhéal Fortin, et du chef Gilles Duceppe a été retardée d’une bonne vingtaine de minutes. On attendait la caméra de LCN qui devait diffuser l’événement en direct.

Après avoir souhaité la bienvenue à tout le monde, Rhéal Fortin a parlé de la volonté de certains électeurs de voter stratégique pour défaire le gouvernement conservateur, au pouvoir depuis 2006.

«On va voter pour un parti dont on ne partage pas les idées, les priorités et les valeurs pour changer de gouvernement, a-t-il dit. Mon objectif est de construire un pays et ma stratégie, c’est de me rapprocher de mon objectif.»

Il a ensuite indiqué qu’il voyait très bien Pierre Karl Péladeau premier ministre à la suite des prochaines élections provinciales, prévues pour 2018, et qu’il aimerait bien que «chaque ville du Québec ait deux députés souverainistes» d’ici là.

Rhéal Fortin, candidat du Bloc québécois dans Rivière-du-Nord, salue la visite du chef Gilles Duceppe à Saint-Jérôme.

Une vidéo publiée par TopoLocal Saint-Jérôme (@stjerometopo) le

Les candidats des Laurentides

C’était ensuite au tour de Gilles Duceppe de monter sur scène. Il a présenté les candidats du Bloc pour les Laurentides. En plus de Rhéal Fortin dans Rivière-du-Nord, le Bloc aligne Simon Marcil dans Mirabel, Félix Pinel dans Rivière-des-Mille-Îles, Alain Marginean dans Thérèse-De Blainville, Jonathan Beauchamp dans Argenteuil-La Petite-Nation. Dans Laurentides-Labelle, on saura le 30 août si Johanne Régimbald ou Samuelle Ducrocq-Henry sera la candidate bloquiste.

Le Bloc canadien VS le Bloc québécois

M. Duceppe a ensuite critiqué les chefs des trois principaux partis du Canada, soit Stephen Harper, Justin Trudeau et Thomas Mulcair, qu’il appelle le Bloc canadien, les accusant d’«aider les pétrolières» en parlant de leur appui au pipeline Énergie Est et à leur tendance à vouloir s’adresser à la classe moyenne, sans vraiment s’en préoccuper, prétend-il. «Le Bureau de la concurrence doit se pencher sur les pratiques des grandes pétrolières qui gonflent leur prix aux dépens des consommateurs. Comment se fait-il que les marges de raffinage de toutes les pétrolières grimpent presque du simple au double en même temps?», affirme Gilles Duceppe. D’après ces données fournies par le Bloc québécois, même si le prix du pétrole brut est 20% moins cher que la moyenne annuelle, le prix à la pompe reste le même et la marge de raffinage est presque doublée. PrixEssenceSaint-Jerome Après cette démonstration, M. Duceppe a demandé si les journalistes avaient des questions. Ils n’en avaient pas.   C’était l’heure du midi, et le groupe est parti à pied, manger au Vieux Shack.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend