fbpx
Affaires, Politique, Transport

Nouveau service de taxi adapté à Saint-Jérôme

Depuis quelques temps, on voyait dans les rues de Saint-Jérôme des taxis à l’apparence londonienne…

La compagnie de Taxi Saint-Jérôme vient de confirmer officiellement que ce n’est pas une illusion. L’apparition de ces voitures est due à une première en matière de services de transport dans la région, un service de taxi à bord de véhicules spécialisés construits pour les personnes devant se déplacer en fauteuil roulant.

L’Office des personnes handicapées estime que plus de 10 500 personnes de 15 ans et plus ont une incapacité qui limite leur mobilité, et ce seulement pour les municipalités de Saint-Jérôme, Sainte-Sophie et Saint-Colomban.

Le rêve de Daniel Malenfant

Daniel Malenfant lors du dévoilement public des MV-1.

Le projet est le bébé de Daniel Malenfant, actionnaire de Taxi Saint-Jérôme, qui vient de faire l’acquisition de cinq voitures taxi MV-1, un investissement de l’ordre de 350 000$. M. Malenfant possède aussi six voitures taxi traditionnelles en service avec Taxi Saint-Jérôme.

«Je suis un gars de mécanique et de transport, dit M. Malenfant. Quand j’ai vu le véhicule MV-1, j’ai su tout de suite que c’est ce dont on avait besoin pour améliorer notre service aux personnes handicapées. Je suis très fier de les mettre en service dans la région, et j’en ajouterai d’autres si la demande le justifie.»

Un MV-1 devant l’hôpital de Saint-Jérôme.

Le MV-1 est, en quelque sorte, une auto et un camion à la fois. Il est spécialement conçu et fabriqué pour transporter des personnes en fauteuil roulant, incluant des fauteuils roulants motorisés (ou des AMM, si vous préférez le terme officiel). Le véhicule est aussi parmi les premiers du genre conçus spécifiquement pour accueillir des chaises gériatriques.

M. Malenfant, qui possède l’atelier de mécanique auto GMS Auto-clinique au centre-ville de Saint-Jérôme, a déjà converti deux de ses véhicules neufs au gaz propane et il en fera de même pour les autres prochainement.

Espace impressionnant

Jusqu’à trois personnes peuvent accompagner la personne en fauteuil roulant, bien installés dans l’habitacle dont l’espace est impressionnant.

Assis confortablement dans le vaste habitacle du MV-1, Alain Jasmin discute avec le maire de Saint-Jérôme Stéphane Maher.
Les chaises roulantes montent dans le véhicule via une rampe d’accès située sous le châssis, qui se déploie sur le côté. Il est équipé de tous les ancrages afin de rencontrer les normes de sécurité prévues pour ce type de transport.
L’intérieur est équipé pour toutes les éventualités. Il y a même des supports à solutés pour les personnes reliées à une intraveineuse, des prises électriques pour les appareils, médicaux ou autres, ainsi qu’une tablette munie d’un GPS.

Les utilisateurs adorent

À l’essai depuis quelques mois déjà, les chauffeurs et les usagers ont des commentaires très positifs. «C’est toute une machine, nous a confié le chauffeur Gilles Guimond. On est équipés pour toutes les situations avec ça.»

Gilles Guimond, l’un des chauffeurs affectés à la conduite du MV-1, et Daniel Malenfant.

Un service sur demande

Le service est disponible sur demande seulement en composant le numéro régulier de Taxi Saint-Jérôme, soit le 450-432-3636.  Même si les MV-1 seront en service de 8h à minuit sept jours par semaine, la compagnie recommande aux usagers de faire leur réservation entre 8h et 16h du lundi au vendredi.

Le maire de Saint-Jérôme Stéphane Maher s’est dit enthousiasmé par le nouveau service et a souligné que Taxi Saint-Jérôme a l’appui de la ville. « Si jamais Uber tente de s’installer ici, vous pouvez être sûrs qu’on va leur donner 24 heures pour quitter la ville», a-t-il lancé.

Pour des raisons de réglementation, le service est offert uniquement pour des trajets débutant ou se terminant à l’intérieur des limites de Saint-Jérôme.

Steven Morin est le président de Taxi Saint-Jérôme, la principale compagnie de taxi de la région avec 43 véhicules et plus de 80 chauffeurs. Il s’est dit heureux que son groupe puisse ajouter ce service.

«Taxi Saint-Jérôme est déjà active dans le domaine de la santé, a-t-il dit. Le transport de patients et d’infirmiers, ainsi que diverses livraisons au laboratoire médical de l’hôpital font déjà partie de notre vie de tous les jours, et ce ne sont que quelques exemples.»

Le Regroupement des usagers du transport adapté et collectif(RUTAC) de la Rivière-du-Nord s’est dit très heureux de cette initiative qui améliore la qualité des services et qui rendra les déplacements plus faciles pour toutes les personnes an fauteuil roulant.

C’est d’ailleurs le RUTAC qui, dès le mois de juin 2014, avait présenté le MV-1 à Saint-Jérôme pendant la semaine des personnes handicapées. Le groupe a salué l’esprit visionnaire de Daniel Malenfant.

Les dirigeants du RUTAC étaient heureux de saluer l’initiative de Daniel Malenfant. On reconnaît Marie-Michelle Dimanche, trésorière, le président de Taxi Saint-Jérôme Steven Morin, Louisette Tremblay, Pierrette Montpas, la présidente Élyse Phaneuf, le secrétaire Pierre Grenier, Pauline Gariépy, le maire Stéphane Maher, le conseiller Bernard Bougie et Robert Danis.
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend