fbpx
Personnes, Politique, Topos

«Deux députés souverainistes» pour Saint-Jérôme

Rien de compliqué dans le message de Rhéal Fortin. Il n’y a rien de mieux pour faire du Québec un pays que de compter sur deux députés souverainistes.

C’est en mettant de l’avant cette déclaration que le candidat du Bloc québécois dans Rivière-du-Nord a inauguré officiellement son local de campagne le 26 août, situé rue Saint-Faustin à Saint-Jérôme.

Le «piège» du vote stratégique

L’approche du candidat est sans détour: il affirme que le Bloc québécois est le seul capable de défendre adéquatement les intérêts du Québec à Ottawa et que le vote stratégique envisagé par une partie des souverainistes est un piège.

La synergie entre le Bloc et le PQ a rarement été mise de l’avant aussi clairement, selon le candidat. M. Fortin affirme que la meilleure façon de préparer un pays, qui passe par l’élection de Pierre Karl Péladeau comme premier ministre du Québec dans trois ans, c’est de se donner dès aujourd’hui un député souverainiste.

En présence d'un peu plus d'une centaine de supporteurs et de militants, le candidat a été présenté par l'ex-députée de Prévost et ex-ministre de l'Industrie et du Commerce Lucie Papineau.
En présence d’un peu plus d’une centaine de supporteurs et de militants, le candidat a été présenté par l’ex-députée de Prévost et ex-ministre de l’Industrie et du Commerce Lucie Papineau.
L'historien Marcel Tessier a également pris la parole avec sa verve habituelle, soulevant sans trop de peine un public acquis à sa cause.
L’historien Marcel Tessier a également pris la parole avec sa verve habituelle, soulevant sans trop de peine un public acquis à sa cause.

«La marche est haute»

Même si leurs convictions souverainistes sont fermes et qu’ils sont déterminés à travailler d’arrache-pied, à peu près tous les militants que TopoLocal a rencontrés sur place savent qu’il y a du pain sur la planche. Les militants savent que le Bloc, balayé par la vague orange aux dernières élections, a beaucoup à faire s’il veut reconquérir les électeurs. Malgré les sondages, ils affichent une confiance de bon aloi.

L’estrade à partir de laquelle les orateurs s’adressaient à la foule était surélevé et n’était pas muni d’escalier ni d’un tabouret pour y monter. «La marche est haute», a laissé échapper Lucie Papineau en y grimpant. Ce n’était évidemment pas un commentaire politique, mais l’expression était de circonstance.

Le local de campagne de M. Fortin est ouvert au public. Il est situé au 50 de la rue Saint-Faustin.

Le local de campagne du Bloc Québécois est au 50 de la rue St-Faustin.
Le local de campagne du Bloc québécois est au 50 de la rue St-Faustin.
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend