fbpx
Personnes, Politique, Topos

Avez-vous vu un candidat conservateur?

Si les candidats aux élections du 19 octobre sont connus pour le Nouveau parti démocratique(NPD), le Bloc québécois, le Parti libéral du Canada et le Parti vert, aucun candidat conservateur ne s’est encore pointé sur l’horizon politique de la circonscription de Rivière-du-Nord.

Le Parti conservateur(PC) avait obtenu 8,3% du vote aux dernières élections dans Rivière-du-Nord.

Avec les sondages qui ne montrent aucune progression depuis le début de la campagne électorale actuelle, il n’est pas étonnant de voir le parti de Stephen Harper concentrer ses efforts dans quelques endroits au Québec où on espère gagner des sièges, si ce n’est que pour conserver les députés qu’il a déjà.

Dans un pareil contexte, Rivière-du-Nord ne pèse pas lourd. Chose certaine, les candidats ne se bousculent pas aux portes de l’association locale du parti.

En 2011, le député NPD actuel Pierre Dionne Labelle avait obtenu une forte majorité de 55,2% des voix, distançant la députée sortante bloquiste Monique Guay, qui obtenait un peu plus de 28% des votes.

La maigre récolte du PC avait quand même permis à Sylvain Charron de dépasser le libéral, Jonathan Juteau, qui obtenait 6% des suffrages, tandis que René Piché, du parti Vert, terminait sous la barre de 2%.

Charron change de comté

Sylvain Charron est conseiller municipal à Sainte-Anne-des-Lacs.
Sylvain Charron est conseiller municipal à Sainte-Anne-des-Lacs.

Sylvain Charron, candidat du PC dans Rivière-du-Nord en 2011, a déjà annoncé qu’il sera candidat dans la circonscription voisine de Laurentides-Labelle. Il explique son changement de territoire par son implication locale.

Membre du conseil municipal de Sainte-Anne-des-Lacs, il a rappelé qu’il connaît mieux la MRC des Pays-d’en-Haut et les organismes de cette région. «Cette région a dû composer avec un député NPD qui était quasi-absent tout au long de son mandat», dit-il. Il sera donc candidat plus au nord, ce qui laisse la voie libre dans Rivière-du-Nord.

Malgré nos efforts, TopoLocal n’a encore identifié aucun candidat potentiel pour le PC.

Pas encore une lutte à deux

L’organisation du NPD dans la région de Saint-Jérôme est solide, quatre ans après une première élection. Le Bloc Québécois semble incapable jusqu’ici de dépasser le seuil des souverainistes purs et durs, alors qu’il récoltait une forte majorité il y a quelques années.

Les adversaires de Pierre Dionne Labelle ne peuvent pas encore prétendre que son emploi est menacé. Comme c’est le cas dans l’ensemble du Québec, la vague orange des élections de 2011 pourrait se répéter.

Même si le vote devait basculer, on peut déjà anticiper que les conservateurs, les libéraux et les verts n’y seront que pour faire avancer leur cause, sans faire élire un député dans le comté.

Meneur dans les sondages et fortement enraciné, Pierre Dionne Labelle semble en position confortable et mise sur la plate-forme social-démocrate de son parti tout en faisant valoir la nécessité de mettre fin au règne de Stephen Harper, premier ministre du Canada depuis 2006.

Le bleu

Rhéal Fortin
Rhéal Fortin

Chez les bloquistes, si le chef Gilles Duceppe a repris le flambeau malgré la défaite de 2011, l’ancienne députée Monique Guay, qui représentait le comté depuis 17 ans avant 2011, ne revient pas en politique.

On ne l’a d’ailleurs pas vue au lancement de la campagne de Rhéal Fortin. C’est plutôt l’ex-ministre péquiste Lucie Papineau qui a présenté le candidat au groupe de militants.

Elle a toutefois dîné avec M. Fortin le 2 septembre, tel que démontré sur la page Facebook du candidat.

M. Fortin a d’ailleurs été déclaré candidat par acclamation, même si durant quelques mois, Vincent Lemay-Thivierge avait envisagé de se porter candidat à l’investiture du Bloc, pour finalement renoncer à la fin juillet.

Comme le Parti québécois qu’il côtoie de plus près que jamais, le Bloc a choisi de marteler le message de la souveraineté.

La rouge

Janice Bélair-Rolland
Janice Bélair Rolland

Saint-Jérôme n’a pas été représenté par un libéral à Ottawa depuis maintenant 31 ans. Le dernier député libéral, Maurice Dupras, a siégé de 1970 à 1984, élu à l’époque de la Trudeaumanie – celle de Pierre Elliot Trudeau.

La candidate libérale Janice Bélair Rolland est une femme d’affaires de la région. Sa famille a fondé l’Académie des Pompiers/Targe Risques Management, à Mirabel. Une entreprise qui forme des pompiers et une seconde qui offre des services de gestion de risque.

Après des études en gestion et en droit, elle a œuvré dans l’entreprise familiale les 13 dernières années. Elle est établie à Saint-Jérôme depuis 8 ans.

Elle affirme que sa carrière et ses diverses implications dans sa communauté lui permettent de connaître les forces de la circonscription de Rivière-du-Nord, mais aussi les enjeux auxquels elle doit faire face.

Le vert

Joey Leckman
Joey Leckman

Candidat du Parti vert, Joey Leckman est environnementaliste, et enseignant au Cégep de Saint-Jérôme.

Convaincu que les solutions environnementales débutent avec l’enseignement du respect et de l’amour pour la nature, il a travaillé à la défense des causes écologiques et sociales depuis sa jeunesse.

Il a œuvré au conseil d’administration d’un centre de la petite enfance à Saint-Jérôme et il siège au conseil d’établissement d’une école primaire à Prévost.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend