fbpx
Lieux, Personnes, Sports, Topos

Key West à vélo: Ogunquit – New York

20 septembre – TopoLocal rattrape Jacques Desjardins dans l’état de New York, à la 8e journée de son excursion.

Après avoir longé la vallée de la rivière Hudson, notre snowbird à vélo fait escale avant d’entamer la deuxième semaine de son parcours.

Il se la coule douce à Godeffroy, New York.

Destination Key West

Jacques Desjardins réalise un projet de ratraite longtemps anticipé.  Il a quitté Ogunquit le dimanche 13 septembre et sera en contact avec TopoLocal tout au long de son parcours de 2800 kilomètres.

Destination Key West, tout à fait au bout de la péninsule de la Floride, où on peut voir aussi bien le lever que le coucher du soleil sur la mer. On y sera vers le milieu de novembre.

Après avoir longé la vallée de la rivière Hudson, il se dirigera bientôt vers l’intérieur des terres pour rejoindre la région de Washington avant de filer franc sud via la Virginie et la Caroline.

L’État des États

  • Le Maine: check!
  • Le New Hampshire: check!
  • Le Massachusetts: check!
  • Le Rhode Island: check!
  • Le Connecticut: check!
  • L’état de New York: check!

 Jour 8 – le repos

jack d-1

Jour de repos aujourd’hui. C’est dimanche. Le vélo sert de corde à linge.

Jour 6 – Entrée dans New York
new-1-2

En ce sixième jour, Jacques entre dans l’état de New York. Parfois une photo vaut mille mots.

Jour 5 – Il pleut des glands

new-3

Jacques nous écrit. «Je couche ce soir à East Canaan, Connecticut. Le terrain est montagneux, et à chaque détour je trouve un autre village historique qui a un rapport quelconque avec la révolution américaine. Les États-Unis sont un pays de contrastes; rencontré ce midi en mangeant ma sandwich un néo-nazi qui m’a parlé en bien de Donald Trump et qui m’a dit de me méfier des Noirs. Dans son dos, c’était écrit I love Aryan.

Deuxième rencontre plus «soft» avec un professeur de musique retraité fort sympathique et amateur de vins de France. Du vrai contraste. J’ai voulu avec ma photo d’aujourd’hui rendre hommage au ciel qui me tombe sur la tête. Y’a des chênes partout ici et par moments, il pleut des glands.»

Jour 4 – Avec les citrouilles

new-2

Jacques nous écrit: «Journée très cardio aujourd’hui dans les montagnes du Connecticut. Pourquoi donc est-ce que les côtes sont toujours plus longues en montant qu’en descendant…

J’ai découvert un charmant petit village qui s’appelle Stratford Springs. On s’y croirait de retour à l’époque Woodstock. Je vous envoie une photo prise près de Ellington, au Connecticut. C’est un champ de citrouilles. Je passe la nuit à Windsor Lock, toujours au Connecticut.»

Jour 3 – Au temps des shakers

Liittleton Massachusetts

Entrée dans la Massachusetts, tout près du Rhode Island à Manchaug. Notre cycliste s’arrête devant une maison photographiée sur Shaker Road à Littleton, au Massachussetts.

Les shakers, une communauté religieuse en voie de disparition, tiennent leur nom des tressaillements et tremblements qu’ils affichaient lors d’offices religieux au cours desquels ils entraient dans ce qui était présumément un état de grâce et d’extase.

Ils ont laissé leur nom à un style de meubles robustes et durables, ainsi qu’à quelques musées. La secte se vouant au célibat, on comprendra qu’elle s’éteigne graduellement.

Jour 2 – En camping

En dépit des éclaircies, le jour 2 s’avère difficile avec beaucoup plus de pentes et pas mal de vents. «J’en ai arraché un peu», dit le message de notre cycliste. Ce soir-là, 14 septembre, il couche dans le camping à Boston Minuteman Campground, à Littleton, au Massachusetts.

Jour 1 – Départ sous la pluie

Un départ sous la pluie. «Abondante mais agréable», écrira Jacques. on l’aperçoit avec le JBM Express devant le Nubble Lighthouse de Cape Neddick, dans l’état du Maine. Il passera la nuit du 13 septembre dans un bed & breakfast à Exeter, petite ville de 14 000 habitants, dans le New Hampshire.

 

Le JBM Express

Jacques Desjardins fait le trajet sur un vélo fabriqué sur mesure par Marinoni. Clin d’oeil à ses parents, prénommés Jean-Baptiste et Marguerite, son vélo s’appelle le JBM Express. Pour les amateurs de calcul, un cycliste en santé mais non entraîné peut parcourir en moyenne entre 60 et 90 km par jour tout en profitant du paysage.  Cela représente 38 jours de roulage à une moyenne de 75 km par jour.

Le JBM Express vous redonne de ses nouvelles régulièrement sur TopoLocal.

US-1-map.png
« US-1-map » by Nick NolteOwn work. Licensed under CC0 via Commons.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend