fbpx
Incidents, Personnes, Politique, Topos

Un débat politique dans l’intimité

L'animateur du débat, Mathieu Déziel de Centraide Laurentides, la candidate libérale Janice Bélair Rolland, le député sortant et candidat du NPD Pierre Dionne Labelle, Line Chaloux, du Méridien 74, Rhéal Fortin, candidat du Bloc québécois, et Joey Leckman, candidat du Parti vert.

Si on exclut les candidats eux-mêmes, l’animateur et les organisateurs, il y avait 38 personnes dans la salle lundi soir le 5 octobre pour un débat entre les candidats au poste de député fédéral de Rivière-du-Nord.

Les uns expliquaient la faible assistance par la qualité des téléromans du lundi, d’autres par un désintérêt pour la chose publique, mais il reste que si on comptait les sympathisants et militants déjà décidés, venus soutenir leur candidat, il faut conclure que la rencontre n’a attiré presque personne.

Douze questions

La discussion ne manquait pourtant pas de sérieux. Tout à tour, les candidats ont répondu à douze questions formulées par la Corporation de développement communautaire Rivière-du-Nord, qui parrainait le débat. La discussion s’est déroulée dans une ambiance sereine et respectueuse.

Les candidats ont eu une période pour se présenter, et dire pourquoi ils avaient choisi le parti politique qu’ils représentent. Les questions suivantes portaient sur les affaires internationales, l’environnement, les intérêts du Québec, la culture, les infrastructures, l’assurance-emploi et la santé,  la pauvreté, le logement social, et les organismes communautaires. Sans surprise, aucun des candidats ne s’est beaucoup éloigné des lignes de parti.

Deux absents

Le débat s’est déroulé en l’absence du candidat Rhinocéros, Fobozof(Richard) A. Côté de la Traque, et du candidat conservateur Romain Vignol.

Le premier déplorait ne pas avoir été invité. «Les organisateurs m’ont expliqué que seuls les candidats de partis représentés à la Chambre des communes pouvaient participer. Je trouve que c’est idiot, mais que voulez-vous, j’accepte les règles du jeu», a répondu A. Côté de la Traque lorsque questionné par TopoLocal.

20151005-debat-romain-vignol7

Quant au candidat conservateur, il y avait une chaise vide lundi soir au Méridien 74, ornée d’une affiche plutôt banale au nom de Romain Vignol, dont on se demande maintenant s’il mettra un jour les pieds dans le comté qu’il veut représenter.

Les tentatives de TopoLocal de joindre M. Vignol, par divers moyens, sont restées vaines jusqu’ici.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend