fbpx
Personnes, Politique, Topos

Une conversation avec Fobozof A. Côté de la Traque

Fobozof A. Côté est le candidat du Parti rhinocéros dans Rivière-du-Nord.

À l’approche des élections fédérales, TopoLocal a invité chacun des candidats dans Rivière-du-Nord à une entrevue.

Ce texte ne sera pas comme les autres. Il concerne un candidat Rhinocéros, Richard A. Côté, dont le nom de candidat est Fobozof A. Côté de la Traque.

On s’attend d’un candidat rhinocéros qu’il oscille entre le sérieux et le complètement loufoque. Difficile de ne pas s’amuser en entendant les promesses d’élection du parti, toutes plus folles les unes que les autres. Mais la présence du Parti rhinocéros constitue aussi une critique décapante de la démocratie.

C’est à vous de choisir. Sur la couverture de la défunte revue satirique Croc, on lisait «C’est pas parce qu’on rit que c’est drôle».

Mercredi 7 octobre, 9h, dans un café du centre-ville

Fobozof jase avec un interlocuteur dans le café. Les deux hommes ont le sourire. Tout comme les autres habitués du café qui observent en passant un sympathique barbu curieusement vêtu.

Il aurait été surprenant que je ne le reconnaisse pas tout de suite. On ne s’était jamais vus, mais ç’aurait été impossible de le rater avec son casque de construction jaune décoré d’une superbe corne de rhinocéros (en contreplaqué) sur le front.

Au téléphone la veille, il m’avait confirmé que c’était bel et bien lui le candidat. Il s’était même échappé en me parlant d’un projet resté confidentiel, le seul et unique projet rentable et autofinancé pour la vieille aérogare de Mirabel. Ce projet, baptisé le Rhinocérium, prévoyait l’aménagement d’un vaste habitat pour des rhinocéros sur toute la surface du rez-de-chaussée de l’édifice.

La mezzanine aurait été aménagée en aire d’observation pour les spectateurs. De nombreux touristes seraient venus en avion de partout dans le monde pour profiter des vertus aphrodisiaques des cornes de rhinocéros et l’édifice se serait chauffé tout seul grâce à la chaleur dégagée par les animaux.

Hélas, il semble que la démolition du bâtiment soit maintenant trop avancée…

Rhino depuis 1978

Richard A. Côté est architecte de son métier. (Pas un architecte straight, quand même. Il a beaucoup travaiilé aux États-Unis, sur des projets solaires). «On m’a déjà baptisé the solar king», avoue-t-il, avec une touche de modestie authentique. Il habite à Saint-Colomban.

«Je suis membre du Parti rhinocéros depuis 1978 et fier de l’être. Notre parti a été fondé il y a 52 ans par des Québécois écoeurés du colonialisme. Notre but est de rire le plus possible des politiciens.»

La liste d’anciens candidats du Parti rhinocéros est impressionnante. On y trouve entre autres Robert Charlebois, Gaston Miron, Michel Rivard, Simonne Monet-Chartrand, Guy Laliberté et la clown Sonia Chatouille Côté.

Dans toute l’histoire du parti, c’est Chatouille Côté qui a obtenu le meilleur résultat, terminant au 2e rang dans la circonscription de Laurier aux élections fédérales de 1980 (quoique la marge du gagnant était importante).

Des promesses

Fobozof A. Côté s’est fait un plaisir de nous présenter les principales promesses du Parti Rhinocéros, dont certaines de son cru:

  • Emballer les ruminants dans des pellicules de plastique afin de capter tous les gaz qu’ils dégagent. Ainsi, en fin de journée on pourrait les traire pour le lait et extraire les gaz, isoler le méthane et le distribuer pour servir de carburant aux machines agricoles. Résultat: une agriculture locale à empreinte de carbone presque zéro!
  • Creuser un vaste tunnel sous les Rocheuses pour que les gens de l’Alberta voient la mer
  • Pour éliminer une fois pour toutes le déficit du Canada: mettre la dette nationale du Canada sur une carte Visa, pour ensuite déclarer la carte volée!
  • Vendre des gratteux Loto Sénat: grattez et vous courez une chance d’être nommé sénateur!
  • Retrouver l’ADN et reproduire in vitro un rhinocéros laineux afin que l’animal puisse gambader parmi les bisons de l’Ouest canadien. Ainsi, le rhinocéros prendrait sa place au Stampede de Calgary.

Privatisation de la Reine

Un gouvernement rhino exigerait que l’Angleterre cède la famille royale au Canada en guise de réparation pour crimes passés. Le Canada privatiserait toute la famille royale et en disperserait les membres dans divers châteaux, de Sagard au lac Louise, pour attirer les touristes américains.

Ainsi, un gouvernement rhinocéros majoritaire compte faire de grandes économies. Étant donné que la reine voyage beaucoup et qu’elle est invitée dans plusieurs événements, il se peut même que cette privatisation soit rentable et que le gouvernement puisse percevoir des impôts sur la reine.

Le projet Avance-Hercule

Cette initiative d’urgence consiste à utiliser tous les vieux avions Hercule disponibles pour créer un pont aérien avec la Syrie afin d’accueillir temporairement un maximum de réfugiés. Ainsi, nos soldats pourraient faire du taxi au lieu d’aller se battre. Quant aux Syriens, on pourrait les emmener à l’île de Sable pour ne pas qu’ils soient dépaysés.

La fin de semaine de 3 jours

Si le week-end durait trois jours, on pourrait dédier une journée chacune aux mosquées, synagogues et églises de façon à mettre fin aux problèmes de race et de religion. En plus, à 4 jours, tout le monde travaillerait 20% moins, donc on aurait besoin de 20% plus de travailleurs et pouf! Fini le chômage!

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend