fbpx
Affaires, Personnes, Topos

Robert Légaré 1944-2015

L’homme d’affaires Robert Légaré est décédé le mercredi 14 octobre dernier, à l’âge de 71 ans.

J’ai connu Robert Légaré alors que je débutais en journalisme à Saint-Jérôme, à la fin des années 1970. Même si j’ai été parmi les premiers à prendre hâtivement le virage informatique, j’en avais pour encore 7 ou 8 années à utiliser une dactylo, une superbe Remington entièrement mécanique, bruyante et lourde comme un coffre-fort. Comme beaucoup de dactylos dans les Laurentides à cette époque, ma machine arborait un autocollant Robert Légaré.

Robert Légaré n’a pas tardé à devenir beaucoup plus qu’un nom sur une dactylo. La mécanique des dactylos, des calculatrices (on disait des machines à additionner) et des caisses enregistreuses était au coeur de son entreprise, et lui-même était en contact régulier avec les gens d’affaires de la place.

J’avais pris l’habitude de l’appeler, soit pour faire des entrevues officielles, soit pour essayer d’obtenir de façon plus informelle le pouls des commerçants. C’était un homme affable, d’une gentillesse remarquable, qui avait toujours un point de vue pertinent à exprimer.

Robert-Legare-rue-Legault
Le magasin de M. Légaré, alors qu’il était sur la rue Legault, qui est aujourd’hui la rue de la Gare.

Un homme proche de sa communauté

S’il était parfois difficile à interviewer, ce n’est pas parce qu’il voulait cacher sa pensée, mais beaucoup plus parce qu’il était un grand curieux, et qu’il avait parfois autant de questions que de réponses. Membre actif de plusieurs organismes, il avait une vision du monde des affaires et de sa communauté qui dépassait de loin les murs de son commerce, et nourissait de grandes ambitions pour Saint-Jérôme. J’en suis venu à éprouver beaucoup de respect à son endroit.

C’était aussi un formidable entrepreneur, énergique, engagé, fortement investi dans son entreprise, il était, sans contredit, ce qu’on appelle une personnalité de type A.

Son désir de réussite et son souci de faire bouger les choses ont, de son propre aveu, engendré des ennuis de santé à un moment de sa vie. Dans les années 1980 ou à peu près, Robert Légaré a été victime d’un important malaise cardiaque alors qu’il était dans la fleur de l’âge. Ses nombreuses implications en faisaient un homme connu dans tout le milieu des affaires local. L’incident avait créé une onde de choc dans la communauté.

Peu de temps après, il revenait devant les membres de la Chambre de commerce de Saint-Jérôme témoigner de ce qu’il avait vécu lors d’un souper-causerie. Partageant avec générosité les leçons qu’il tirait de cet épisode de sa vie, il a prononcé un discours dans lequel il a invité ses collègues du milieu des affaires à chercher un équilibre dans leur vie professionnelle.

J’avais été à même d’observer à l’époque la méticuleuse préparation de son texte. Fidèle à son désir de réussir tout ce qu’il entreprenait, avec humanité et simplicité, évitant la sensiblerie et le dramatique, il avait trouvé le ton juste et prononcé une allocution remarquable.

Robert-Legare-rue-De-Villemeure
Après un déménagement à quelques centaines de mètres, sur la rue de Villemure.
Robert-Legare-rue-de-Villemure-N
Plusieurs années plus tard, l’édifice complet qui fait partie du paysage du centre-ville de Saint-Jérôme.

Jérôme Le Grand 1999Robert-Legare-Jerome-Le-Grand-1999

Quelques années plus tard, la Chambre de commerce de Saint-Jérôme lui a d’ailleurs rendu son plus important hommage en 1999 en lui attribuant son prix Jérôme Le Grand, remis pour souligner son succès d’affaires ainsi que son engagement social et communautaire dans le territoire de la MRC Rivière-du-Nord.

Il a vu avec beaucoup de fierté ses fils Dominic et Étienne prendre les rennes de l’entreprise familiale en 2008.

Dominic a d’ailleurs écrit un texte senti pour annoncer la mort de son père, sur Facebook.

Bonsoir à tous, dans un premier temps, je tiens à remercier tous et chacun qui ont pris de leur temps pour me…

Posted by Dominic Légaré on miércoles, 14 de octubre de 2015

 

Les détails quant aux hommages funèbres sont ici.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend