Éducation, Politique, Topos

Au temps des grèves de Saint-Jérôme

Il y avait peut-être 2000 personnes dans le parc Labelle, sur la rue Saint-Georges et sur le parvis de la cathédrale, au centre-ville de Saint-Jérôme, le 9 novembre 2015.

Lundi et mardi étaient jours de grève pour plusieurs employés du secteur public au Québec. Deux rassemblements importants ont eu lieu à Saint-Jérôme.

Tous au parc

Lundi, il y avait les enseignants et le personnel des écoles primaires et secondaires de la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord, de celle des Laurentides et de Pierre-Neveu, représentés par les sigles suivants: le SERN, le SEEL et le SPEHR, tous affiliés à la Fédération des syndicats de l’enseignement de la CSQ.

Il y avait aussi les profs en grève du Cégep de Saint-Jérôme, comme on pouvait le lire sur leurs affiches. Sans oublier le personnel de soutien et les professionnels de ces établissements d’enseignement.

Ils ont envahi le parc Labelle sur l’heure du midi, au centre-ville de Saint-Jérôme, après avoir commencé le piquetage devant leurs lieux de travail.

Services locaux

Plusieurs autobus avaient déposé les visiteurs du Nord entretemps. Il y avait des crécelles, des vuvuzelas, des costumes et des affiches. Des klaxons des automobilistes qui devaient circuler sur une seule voie.

Il y a eu des discours et tout le monde est rentré chez soi, sain et sauf.

wpid6929-20151109-greve-enseignants-parc-Labelle-2.jpg

wpid6931-20151109-greve-enseignants-parc-Labelle-3.jpg

Publicité

wpid6933-20151109-greve-enseignants-parc-Labelle-4.jpg

wpid6935-20151109-greve-enseignants-parc-Labelle-5.jpg

wpid6937-20151109-greve-enseignants-parc-Labelle-6.jpg

wpid6945-20151109-greve-enseignants-parc-Labelle-10.jpg

wpid6925-20151109-greve-enseignants-parc-Labelle.jpg

Publicité

La marche et la chaîne

Le lendemain, on avait organisé une marche qui s’arrêtait devant les bureaux du député Pierre Karl Péladeau. «Pour lui rappeler de porter l’éducation à bout de bras, s’il devient premier ministre et qu’il gère le budget de l’éducation un jour», a dit Christian Aubin, président du SERN.

Le chef du Parti québécois n’était pas à son bureau de Saint-Jérôme ce matin-là, mais M. Aubin dit qu’il a été bien reçu par le personnel du député.

ArretPKPFrontCommun

Ensuite, le défilé des enseignants passait devant l’hôpital pour finalement s’arrêter devant les Galeries des Laurentides, sur la route 117, où on a constitué une chaîne humaine, pour signifier le lien entre les employés des écoles, de la santé et des services sociaux, qui sont tous en négociation avec le gouvernement pour leurs conditions de travail.

Services locaux

Chaine117SERN

Pour le syndicat local des enseignants, qui compte plus de 2000 membres, c’était une troisième journée de grève sur les six qui ont été votées. «On ne sait pas si on aura besoin des autres. Avec les offres qu’on reçoit en ce moment, on ne peut pas dire que les négociations avancent», ajoute M. Aubin.

Il doit se rendre dimanche en comité avec 34 autres syndicats de l’enseignement pour répondre aux dernières offres du gouvernement.

Publicité

Les images vidéo de la marche sur la route 117 sont une contribution de Christian Déry. Les photos de la marche du 10 novembre sur la page Facebook du SERN.

>

Send this to a friend