fbpx
Affaires, Culture, Histoire, Lieux, Politique, Topos

Une route pour les Belles Histoires des Pays d’en Haut

De Saint-Jérôme à Mont-Laurier, il est désormais possible de suivre le guide pour retracer l'histoire des Laurentides d'en haut.

Un pictogramme bleu portant l’inscription Route des Belles-Histoires a fait son apparition le long de certaines routes des Laurentides. Sachez qu’il s’agit là de repères pour découvrir ou redécouvrir cette région par le biais de sa riche histoire.

Cette nouvelle route touristique mène à une soixantaine de lieux et d’attraits disséminés tout le long du chemin de la colonisation des légendaires Pays-d’en-Haut, sur une distance de plus de 280 km.

Qu’il s’agisse de l’espace muséal du Curé Labelle à Saint-Jérôme ou de la vieille centrale électrique de Mont-Laurier, en passant par le Musée du ski à Saint-Sauveur, les circuits patrimoniaux de différentes localités et, bien sûr, les anciennes gares des chemins de fer aujourd’hui disparus.

Ce projet est l’œuvre de Tourisme Laurentides, qui proposait déjà, depuis 2010, un circuit semblable plus au sud dans la région, avec le Chemin du terroir axé sur l’activité agro-touristique. Il aura fallu cinq ans pour mener à bien cette seconde route touristique, avec la collaboration des MRC de la Rivière-du-Nord, des Pays-d’en-Haut, des Laurentides et d’Antoine-Labelle, ainsi que du Créneau ACCORD Tourisme de villégiature quatre saisons.

Quelques membres du comité de la Route des Belles-Histoires: Julie Tourangeau de la Ville de Saint-Jérôme, Ana Manescu de la MRC des Pays-d'en-Haut, Diane Leblond de Tourisme Laurentides et Marie-Josée Brodeur, de la MRC des Laurentides.
Quelques membres du comité de la Route des Belles-Histoires: Julie Tourangeau de la Ville de Saint-Jérôme, Ana Manescu de la MRC des Pays-d’en-Haut, Diane Leblond de Tourisme Laurentides et Marie-Josée Brodeur, de la MRC des Laurentides.

Capsules vidéo et audioguide

La nouvelle Route des Belles-Histoires met en valeur des attractions existantes, mais on pourra aussi dorénavant visionner, dans certaines gares, musées ou sur des bornes interactives, des capsules vidéo portant sur ce vaste territoire dont l’histoire a été marquée par la foresterie, l’agriculture et, bien sûr, le tourisme.

Un audioguide est même disponible pour accompagner les visiteurs sur le territoire de la MRC d’Antoine-Labelle.

Cette initiative intéressera particulièrement la clientèle touristique nationale et internationale, toujours friande de ce genre de découvertes. Mais les gens des Laurentides y trouveront aussi un moyen de mieux connaître leur propre coin de pays. Plus de détails sur www.routedesbelleshistoires.com.

Souvenir du P’tit train du Nord

Au début des années 1980, on avait ressuscité le P’tit train du Nord quelques hivers. Un train emmenait les skieurs et les touristes au nord à partir de Montréal, en passant par Saint-Jérôme.

Train-Ski-Gare-Saint-Jerome-circa-1980

La «terre promise» d’Édith Cochrane

Le lancement officiel de La Route des Belles-Histoires a réuni de nombreux dignitaires et partenaires, le 27 novembre à la cathédrale de Saint-Jérôme, où se trouve l’espace muséal du Curé Labelle qui en est quelque sorte le point de départ de ce nouveau circuit touristique.

Présentation de la Route des Belles-Histoires à Saint-Jérôme, avec Edith Cochrane et @tourismelaurentides, le 27 novembre 2015

Une photo publiée par TopoLocal Saint-Jérôme (@stjerometopo) le

L’animation de l’événement avait été confié à la comédienne Édith Cochrane, qui possède une résidence secondaire à Saint-Adolphe. Avec son humour habituel, elle a raconté à quel point les Laurentides prenaient l’allure d’une véritable «terre promise» dans sa jeunesse, lorsqu’elle descendait de son Abitibi natale.

Le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher, a pour sa part rappelé l’importance de «transférer la connaissance de l’histoire des Laurentides» aux plus jeunes.

Le dévoilement de cette route touristique arrive à point nommé, avec l’entrée en ondes prochaine de la nouvelle série télé Les Pays d’en Haut, basée sur les célèbres Belles Histoires des Pays d’en Haut de Claude-Henri Grignon.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend