fbpx
Incidents

Les policiers visitent les Devils Ghosts

Plusieurs policiers étaient réunis à l'intersection de la route 117 et de la rue des Peupliers, à Val-David, le 19 janvier 2016.

Il y avait bien une trentaine de policiers le soir du 19 janvier à Val-David, sur la route 117 près de la rue des Peupliers.

Les enquêteurs de l’Escouade régionale mixte de la Rive-Nord, assistés du groupe tactique d’intervention et de la Sûreté du Québec, ont fait au total une dizaine de perquisitions sur la route 117 à Val-David, dans le secteur de Belle-Neige. En plus du local du club de motards les Devils Ghosts, neuf véhicules ont fait l’objet de perquisitions reliées au trafic de la drogue.

Mardi en soirée, on avait installé un périmètre autour de la petite maison située au 891 de la route 117, qui s’étendait aussi à l’arrière jusqu’à un autre accès par la rue des Peupliers.

De la drogue, des armes et des vestes

Au total, les policiers ont saisi une arme prohibée, près de 500 grammes de cannabis, quelques grammes de cocaïne, 12 vestes à l’effigie des Devils Ghosts, 31 vestes de partisans avec la mention «support 47», ainsi que plusieurs bijoux à l’effigie des Devils Ghosts.

De même, quatre hommes, âgés de 35 à 53 ans dont trois sont membres en règle des Devils Ghosts, ont été arrêtés, ainsi qu’une femme âgée de 27 ans. Ils ont tous été libérés et pourraient éventuellement faire face à des accusations de possession de stupéfiants dans le but d’en faire le trafic et de possession d’arme prohibée.

Un bar clandestin?

L’enquête a été amorcée en décembre 2015 et aurait démontré que tous les mardis, en soirée, ce local servait de lieu de rencontre aux Devils Ghosts, et ce dans le but de partager les territoires de vente de stupéfiants dans la grande région des Laurentides et ailleurs au Québec.

Par conséquent, les personnes arrêtées mardi pourraient faire face à des accusations en lien avec la Loi sur les infractions en matière de boissons alcooliques, pour avoir tenu un débit de boisson clandestin.

Ce local aurait également servi pour échanger des drogues, de l’argent et des armes à feu. L’enquête se poursuit et d’autres arrestations pourraient être effectuées. Toute information peut être communiquée à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

Des voitures de police de la Sûreté du Québec, du corps de police de Terrebonne et d’autres villes étaient sur place lors de la perquisition. On sait que les escouades régionales mixtes sont des partenariats entre services de police régionaux ayant comme objectif de lutter contre le crime organisé.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend