fbpx
Culture, L'Express Lafontaine, Sports, Topos

La tauromachie, la corrida: pour ou contre?

La tauromachie est cet «art» contesté dont l'objectif est de mettre un taureau à mort lors d'un spectacle. Photo par Subbotina/Depositphotos.com

Nous publions le texte de Mackenzie Sanche, élève de 3e secondaire à l’Académie Lafontaine, qui propose une réflexion sur l’industrie de la tauromachie.

De nombreux pays ont une économie principalement basée sur le divertissement, alors ils vont très loin pour l’entretenir. Cependant, même si la foule n’est pas si difficile à amuser, certains utilisent des moyens douteux pour captiver le public.

Par exemple, la tauromachie est une manière très discutable de donner au public le plaisir qu’il cherche. Dans les paragraphes suivants, je vous décrirai la tauromachie pour vous aider à choisir un camp. Êtes-vous pour ou contre?

Comment ça fonctionne?

Avant de choisir un côté, voici quelques faits pour aider à comprendre exactement ce qu’est la tauromachie. Selon les camps, on la décrit comme un sport sanglant ou un art culturel animé par des picadors et des matadors.

Dans le premier acte, la bête fait face aux picadors, des hommes à cheval. Leur travail consiste à épuiser le taureau avant que les banderilles et le matador entrent en jeu. Ils poignardent le cou de l’animal avec un pica, un long bâton qui crée des plaies sanglantes.

Dans le deuxième acte, d’autres hommes entrent et commencent à plonger leurs banderilles dans le dos du taureau. Les banderilles sont des bâtons colorés qui sont comme des harpons et qui ont une pointe comparable à celle d’une flèche.

Après avoir étourdi, et encore une fois, épuisé le taureau, le matador entre en jeu. Son rôle est d’en finir avec l’honorable bête en tranchant une artère près de son cœur avec son épée.

Si le matador a fait un bon travail, il reçoit un trophée: les oreilles et la queue de l’animal abattu.

Source de revenu et tradition

Comme mentionné précédemment, l’économie de certains pays est basée sur le divertissement. Ceci est le cas pour l’Espagne, où la tauromachie occupe jusqu’à 12% de l’industrie. C’est une activité très importante parce que sans elle, les Espagnols perdent une grande partie du profit fait par le tourisme.

C’est un point de repère culturel, ce qui explique pourquoi les visiteurs achètent des billets en pensant qu’ils manquent quelque chose s’ils n’y vont pas. Cette activité légendaire prétend honorer la bravoure de l’humanité, à qui cela apporte de la fierté, et la noblesse du taureau. C’est connu pour être un rituel entre la bête et l’homme.

Compte tenu de la popularité de la tradition célèbre, les gens oublient souvent de se questionner. Qu’est-ce que je ne sais pas à ce sujet? Contrairement à la croyance générale, les taureaux ne sont pas méchants. Malheureusement, quand ils sont utilisés pour la tauromachie, le vent tourne.

Avant la «lutte», les taureaux sont enfermés dans un enclos noir, ont de la Vaseline ou d’autres produits dans les yeux qui brouillent leur vision, ont des journaux mouillés dans les oreilles, ont du coton dans leur nez et ont une aiguille piquée dans leur organe génital.

Ils ne sont pas même dans l’arène encore et ils sont maltraités.

Puis, ils sont obligés d’aller se faire battre, déjà inaptes à se défendre, et sont torturés à nouveau. Ils se font poignarder de tous les côtés et sont provoqués avec des capes qui sont agitées.

Bien qu’il soit régulièrement déclaré que le rouge provoque un taureau, c’est plutôt le mouvement du tissu qui fait charger le bétail car il est en fait daltonien – il ne perçoit pas le rouge et le vert.

Après le combat, il est normalement tué par le matador, mais parfois, s’il  n’est pas mort, il est envoyé à l’abattoir et meurt des heures ou même des jours plus tard.

L’opinion de Mackenzie

Selon moi, la tauromachie doit être déclarée illégale. Les êtres humains ne devraient pas avoir le droit d’utiliser d’autres êtres vivants pour faire des profits. Une bonne économie n’est pas une raison pour les maltraiter, parce que nous sommes autant une forme de vie que les taureaux.

Ce n’est pas du tout un moyen éthique de traiter des taureaux innocents, ou tout autre animal, pour ce faire. La tauromachie va à l’encontre de mes valeurs parce que je ressens de la compassion et de l’empathie pour eux. Je ne voudrais pas être tuée d’une manière si horrible. Et vous?

Pour plus d’informations sur le traitement éthique des animaux, visitez le site de PETA France.

Pour voter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend