fbpx
Éducation, L'Express Lafontaine, Topos

Les adolescents dorment-ils assez?

Commencer l'école à 10h pourrait être bénéfique pour les adolescents. Illustration par andrewgenn/Depositphotos.com

Ramsey De Halla, élève de l’Académie Lafontaine, traite du potentiel bienfait d’un horaire plus tardif pour les adolescents.

Des scientifiques britanniques ont établi que de commencer l’école à 10h pourrait avoir d’énormes avantages pour les adolescents.

La recherche suggère que la société accorde trop peu d’attention à notre «horloge biologique».

Les adolescents en particulier ont un rythme biologique plus ou moins au ralenti, ce qui signifie qu’en insistant sur un démarrage rapide, cela peut causer la privation de sommeil, qui pourrait affecter l’apprentissage et la santé.

Il est dit que les adolescents perdent jusqu’à deux heures de sommeil par jour, ce qui est «un énorme problème de société».

Un projet appelé Teensleep, mené par quelques scientifiques de l’Université d’Oxford, est en train de recruter 100 écoles à travers le Royaume­-Uni à prendre part à ce qu’ils ont appelé «le plus grand essai contrôlé randomisé au monde». Ce projet doit commencer en 2016.

Désaccord entre le rythme et l’horaire

Notre horloge biologique est un cycle quotidien qui entraîne la montée et la chute régulière de certains gènes ainsi que le flux et le reflux de notre performance cognitive, notre métabolisme et ainsi de suite.

Pour une grande partie de nos vies et surtout à l’adolescence, il y a un désaccord entre ce rythme et une journée de travail typique.

En fait, le Dr Kelley dit que l’horloge biologique de la plupart des personnes entre 10 et 55 ans n’est pas bien adaptée à se lever tôt. La plupart des gens se réveillent avec une alarme parce qu’ils ne se réveillent pas naturellement au moment où ils doivent se lever et aller travailler. «Donc, nous avons une société privée de sommeil, il est juste que ce groupe d’âge, disons 14­24 en particulier est plus défavorisé que tout autre secteur.»

Dr Kelley et ses collègues, y compris le bien connu spécialiste en sommeil, le professeur Russell Foster de l’université d’Oxford soutiennent que les jours d’école devraient commencer à 10h00 et l’université à 11h00, afin de mieux faire correspondre les rythmes circadiens des adolescents et des jeunes adultes.

«Tous les éléments de preuve pointent vers la même chose», a déclaré le Dr Kelley aux nouvelles BBC. «Il n’y a pas de résultats négatifs pour le déplacement [de la journée scolaire] plus tard ni de résultats positifs pour déplacer plus tôt.»

L’expérience Teensleep, qui est financée par le Welcome Trust and the Education Endowment Fund, assignera au hasard ses 100 écoles en quatre groupes.

Un groupe d’écoles déplacera leurs jours d’école pour les jeunes de 14 à 16 ans à un départ à 10h00; un autre groupe offrira «l’éducation de sommeil» à leurs élèves. 
Cela implique d’«aider les élèves et le personnel à se rendre compte des moyens pratiques de faire de leur sommeil une bonne nuit de sommeil», a déclaré le Dr Kelley, comme éviter les activités sur écran dans la soirée.

Un troisième groupe d’écoles va introduire à la fois un début plus tardif et de l’éducation du sommeil, tandis qu’un quatrième ne fera pas de changements. Le projet est très attendu.

Les interventions débuteront durant l’année scolaire 2016­-17, et les chercheurs ont l’intention de présenter leurs résultats en 2018.

Pas seulement l’école

Derk­Jan Dijk est un professeur de sommeil et de physiologie à l’Université de Surrey. Il a mis en garde que le transfert de la journée d’école pourrait avoir un effet limité si nous ne modifions pas les autres habitudes qui affectent notre sommeil, plus particulièrement l’exposition de la lumière durant la nuit, faisant de l’éducation la partie particulièrement importante.

«Il est clair que ces adolescents ont tendance à dériver plus tard. Beaucoup d’entre eux vont probablement préférer commencer plus tard», a-­t-­il déclaré à la BBC.

Mais pourquoi les adolescents aiment­-ils dormir plus tard et aller au lit plus tard? Quelle est la cause?

«Il est sans aucun doute une composante biologique qui interagit avec notre environnement de lumière artificielle. Et si nous ne pouvons pas changer cela, l’idée de retarder le temps scolaire serait-­elle la meilleure solution? De cette façon, vous risquez de ne pas résoudre le problème, vous pourriez le décaler même plus tard encore.»

Prof Dijk a déclaré l’expérience Teensleep est importante, qu’il observera avec intérêt. «Il sera très intéressant de voir les résultats», dit-­il.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend