fbpx
Personnes, Politique, Topos

«Le gouvernement Couillard démantèle le modèle québécois» -PKP

Pierre Karl Péladeau à Saint-Jérôme alors qu'il était député la circonscription du même nom.

Des attaques en règle contre le gouvernement Couillard et un appel à mettre en valeur la souveraineté ont marqué la courte intervention de Pierre Karl Péladeau lors d’une rencontre partisane le dimanche 20 mars à Saint-Jérôme.

La rencontre regroupait les membres des exécutifs des circonscriptions de Saint-Jérôme, Bertrand et Labelle. Pierre Karl Péladeau, le chef du parti et député de Saint-Jérôme, et Sylvain Pagé, le député de Labelle, ont pris la parole. Retenu par une mauvaise grippe, le député de Bertrand Claude Cousineau a dû passer son tour.

Corruption

Péladeau n’a pas manqué de s’attaquer à la feuille de route du Parti libéral, éclaboussé par l’arrestation de la vice-première ministre Nathalie Normandeau et d’autres dirigeants. «La démocratie, c’est celle de tout le monde, pas juste de ceux qui sont capables de faire des chèques pour influencer des ministres», a-t-il dit.

Il s’en est également pris à l’ensemble du bilan législatif du gouvernement, affirmant que le gouvernement Couillard poursuit son «démantèlement du modèle québécois», notamment en s’attaquant aux CPE et en ne faisant que du «saupoudrage» dans les budgets de l’éducation.

Pas de vision

Il a aussi déploré l’absence de vision du gouvernement Couillard qui, selon lui, laisse fuir les sièges sociaux et affaiblit la mainmise du Québec sur ses économies. «Si ça continue comme ça, on va perdre un à un tous nos sièges sociaux.» Avant d’ajouter, faisant allusion à Québecor, «mais y’en a un que je peux vous dire qu’on ne perdra pas, par contre.»

«Pas un bon deal»

M. Péladeau a affirmé que fédéralisme n’est tout simplement «pas un bon deal» pour le Québec. Informant les militants que l’Institut de recherche sur la souveraineté permettra de développer un argumentaire solide en faveur de l’indépendance, il a aussi invité les troupes à travailler à la «convergence» des forces souverainistes.

Transformation

aga-pq-laurentides-pkp-pierre-karl-peladeau-sylvain-page
Le député de Labelle Sylvain Pagé a présenté le chef péquiste comme le leader dont a besoin le PQ pour réaliser son objectif de faire du Québec un pays indépendant. «On nous disait il y a un certain temps que notre chef cherchait sa voix», a-t-il mentionné, avant de dire à l’assemblée que cette voix était maintenant très claire.

Pagé a fouetté les militants, rappelant la mauvaise semaine du gouvernement libéral, aux prises avec les réactions négatives au duel verbal entre Gaétan Barrette et Diane Lamarre, l’adoucissement quasi-forcé des coûts de garde d’enfants et, finalement, les arrestations de l’UPAC.

L’exécutif du Parti québécois des Laurentides

Les exécutifs regroupés des trois comtés ont élu un nouvel exécutif régional. Sur la photo: le conseiller William Lepage, Christian Massé, conseiller développement durable, la présidente Claire Lebel, le secrétaire Mathieu Boislard, la trésorière Micheline Robichaud, le vice-président Robert Melenge et le vice-président organisation, Stéphane Letarte.

20160320-pq-laurentides

 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend