fbpx
Affaires, Personnes, Topos

St-Hubert, et la vie continue pour Michel Rochon

St-Hubert dans les Laurentides, c'est surtout une histoire de famille, tissée serrée.

Jeudi matin dernier, Michel Rochon a appris la nouvelle à son réveil comme tout le monde par les médias: Le Groupe St-Hubert est vendu au Groupe Cara.

Sa première réaction en fut une de déception, car il avait l’impression de perdre une famille. Il faut dire qu’il a commencé à travailler dans la cuisine du St-Hubert de Sainte-Adèle à l’âge de 16 ans, et que maintenant âgé de 53 ans, il en a vu passer du poulet.

Il a tout fait au niveau de la restauration chez St-Hubert, montant les échelons un à un pour se retrouver propriétaire après 37 ans de travail acharné avec son épouse Danielle Léger de quatre franchises St-Hubert: celles de Sainte-Adèle, Sainte-Agathe, Tremblant et Station-Tremblant. À noter que Mme Léger n’a pas de lien de parenté avec les fondateurs de la chaîne.

De nouvelles possibilités avec Cara

Il se doutait que cette vente arriverait un jour car le propriétaire du Groupe St-Hubert désirait vendre depuis déjà quatre ans. Mais comme tous les franchisés, il avait une crainte, soit celle d’avoir comme nouveau propriétaire un holding, qui a seulement l’argent et non l’expertise.

Les premières émotions passées, en apprenant que c’était le Groupe Cara qui avait fait l’acquisition, ses craintes se sont changées en visions de possibilités dans le domaine de la restauration. Pour M. Rochon, la direction de Cara connaît les préoccupations des franchisés et aussi le marché dans lequel ils doivent évoluer par l’entremise des autres bannières qu’ils exploitent.

210 personnes et toute une communauté

Une fois cette nouvelle annoncée, on retourne à la vie de tous les jours. Avec l’expertise de 210 personnes qu’il emploie dans ses quatre succursales, il est toujours là pour servir une clientèle fidèle qu’il sait remercier en s’impliquant dans sa communauté.

En plus de s’impliquer dans différents événements tels Festi-Neige , l’Octobierfest, le Théâtre Le Patriote et plusieurs autres événements, il préside la destinée de la Fondation médicale des Laurentides depuis plus d’une décennie.

Cependant, ce qui le réjouit le plus c’est que sa fille Stéphanie s’implique, en gérant maintenant la succursale Express de la Station Tremblant. Jeune et dynamique, elle lui permet de former sa relève en restauration, tandis que son fils Cédric, aussi entrepreneur, fait ses armes dans le domaine de la mécanique et de l’automobile.

En résumé, une famille impliquée dans notre région qui sait bien nous faire apprécier le poulet, cuit chez nous par des gens de chez nous.

De la relève

Michel Rochon, avec St-Hubert depuis plus de 37 ans, a maintenant une relève familiale.
Michel Rochon, avec St-Hubert depuis plus de 37 ans, a maintenant une relève familiale.

Près de son monde

Michel Rochon et sa conjointe Danielle Léger sont près de leurs employés qui pour plusieurs sont là depuis plus de 25 ans.
Michel Rochon et sa conjointe Danielle Léger sont près de leurs employés qui, pour plusieurs, sont là depuis plus de 25 ans.
Photographe depuis plus de 25 ans, Michel a fait connaître les faits et gestes des gens des Pays d'en Haut et des Laurentides sur TopoLocal de janvier 2016 à juin 2017.
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend