fbpx
Politique, Topos

Pierre Karl Péladeau démissionne

Les électeurs de la circonscription de Saint-Jérôme n’ont plus de député à l’Assemblée nationale depuis le lundi 2 mai 2016.

À 14h, dans une courte déclaration très émotive, Pierre Karl Péladeau a annoncé sa démission en tant que chef de l’opposition, chef du Parti québécois, et député de Saint-Jérôme.  M. Péladeau, qui vit un divorce et qui a de jeunes enfants, a invoqué des raisons familiales.

Parmi les remerciements particuliers qu’il a adressés à la suite de son passage en politique, Péladeau a tenu à mentionner les électeurs de Saint-Jérôme. Affirmant qu’il demeure un militant, il a aussi réitéré son allégeance au Parti québécois et à la cause de l’indépendance du Québec.

Péladeau était devenu député de Saint-Jérôme le 7 avril 2014. Il aura donc été en poste pendant 2 ans et 25 jours.

Élu huitième chef du PQ en mai 2015 avec l’appui de 57% des militants, Péladeau aura dirigé le parti tout juste un an, la plus courte chefferie de l’histoire du PQ. André Boisclair était resté à la tête du parti durant 18 mois.

C'est devant une foule conquise que Pierre Karl Péladeau a livré son premier discours officiel à titre de candidat à la direction du Parti québécois, le 30 novembre 2014, à l'École secondaire des Studios, à Saint-Jérôme.
C’est devant une foule conquise que Pierre Karl Péladeau avait livré son premier discours officiel à titre de candidat à la direction du Parti québécois, le 30 novembre 2014, à l’École secondaire des Studios, à Saint-Jérôme.
Une matinée ensoleillée en ce 19 septembre, Suzanne Chenier d'Amnistie internationale Saint-Jérôme/Laurentides serre la main du député Pierre Karl Péladeau devant Sonya Ouellette, responsable de l'engagement communautaire à l'Académie Lafontaine.
Une matinée ensoleillée en ce 19 septembre, Suzanne Chenier d’Amnistie internationale Saint-Jérôme/Laurentides serre la main du député Pierre Karl Péladeau devant Sonya Ouellette, responsable de l’engagement communautaire à l’Académie Lafontaine.

Élection avant le 2 novembre

Selon la loi, une élection complémentaire devra avoir lieu dans la circonscription de Saint-Jérôme dans les six mois, donc au plus tard le 2 novembre 2016.

En 2014, Péladeau avait été élu avec un peu moins de 37% des votes. Il l’avait emporté dans une circonscription qui n’avait pas de député depuis près de deux mois, à la suite de la démission de Jacques Duchesneau en février.

M. Duchesneau aura été député pendant 533 jours, soit 223 jours de moins que Pierre Karl Péladeau.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend