fbpx
Histoire, Lieux, Reportages

Saint-Jérôme achète le Vieux Moulin

Le vieux moulin de la rue Saint-Faustin était à vendre depuis plusieurs mois. C'est finalement la Ville de Saint-Jérôme qui l'a acheté.

La ville de Saint-Jérôme achètera un édifice du patrimoine local, autrefois connu sous le nom de moulin Langwell puis Drouin, situé au 50 de la rue Saint-Faustin.

Le conseil municipal a adopté le mardi 17 mai une résolution autorisant la transaction.

La Ville a profité de l’occasion pour acquérir le bâtiment à des fins publiques, pour un montant de 600 000$. L’édifice était en vente depuis plusieurs mois à un prix de 659 000$. L’évaluation municipale de l’édifice et du terrain sont de 601 000$.

Vocation à déterminer

L’utilisation future de la bâtisse reste à décider, mais il est permis de croire qu’on permettra à la population de profiter du site, qui borde la rivière du Nord.

Malgré cette localisation remarquable, de nombreux restaurateurs ont tenté d’y faire des affaires depuis plusieurs années, sans succès soutenu.

L’accès est pourtant facile et l’endroit compte 50 places de stationnement. Il n’en demeure pas moins qu’une série de bars et de restaurants n’ont pas réussi à rentabiliser l’endroit.

20160518-vieux-moulin-drouin-langwell-2

Un moulin historique

Construit en 1855 par Robert Langwell, le moulin a acquis le nom de Drouin grâce à Omer Drouin, qui y a opéré un moulin à farine ainsi qu’un moulin à scie en utilisant le pouvoir d’eau de la rivière.

Le bâtiment était à l’abandon dans les années 1980 quand il a été ravagé par un incendie, puis ensuite rénové.

Il est situé sur une île qu’on appelle parfois aujourd’hui l’île Perreault, un nom qui lui vient de l’homme d’affaires jérômien Sarto Perreault. Le fils de M. Perreault, Sarto Jr., qui est aujourd’hui agent immobilier dans les Laurentides, a raconté à TopoLocal que son père avait acheté il y a plusieurs années un aréna qui se trouvait sur l’île.

«Mon père a acheté l’aréna et le terrain, qui étaient à l’époque en vente pour taxes impayées. Il espérait éventuellement en faire quelque chose mais le toit de l’aréna s’est effondré. Avec des partenaires, il en a ensuite fait un développement domiciliaire et c’est ce qui explique qu’on y trouve les rues Sarto et Perreault.»

20160518-moulin-drouin--3

Avant-après: Comme à Venise

Au début des années 1900, il n’y avait pas que de l’eau à l’arrière de l’édifice. Il y avait aussi de l’eau devant, des chaloupes et des canards.

La photo d’archives nous a été fournie par le Société d’histoire de la Rivière-du-Nord et est identifiée ainsi: Collection SHRN, P005,S01,SS03,D08,P01; Photographe : inconnu, date inconnue

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend