fbpx
Incidents, Topos

Homme de 77 ans arrêté pour porno juvénile

C'est devant une foule conquise que Pierre Karl Péladeau a livré son premier discours officiel à titre de candidat à la direction du Parti québécois, le 30 novembre 2014, à l'École secondaire des Studios, à Saint-Jérôme.

Claude Aubertin a été arrêté à Val-des-Lacs et comparu le vendredi 3 juin au Palais de justice de Saint-Jérôme. L’homme de 77 ans est accusé d’avoir distribué, possédé et consommé de la pornographie juvénile.

Lors de la perquisition au domicile du suspect, les policiers ont saisi du matériel informatique.

D’après les informations judiciaires disponibles, Claude Aubertin avait plaidé coupable et purgé une peine il y a plus de 25 ans, en 1992 à Montréal, pour avoir obtenu, moyennant rétribution, les services sexuels d’une personne âgée de moins de dix-huit ans ou communiqué avec quiconque en vue d’obtenir, moyennant rétribution, de tels services.

On a aussi lu dans La Presse samedi qu’il a été un administrateur de Gymnastique Québec et Gymnastique Canada pendant plusieurs années. Les deux organisations n’étaient pas au courant de ses antécédents. On précise toutefois que le rôle de M. Aubertin ne nécessitait aucun contact avec les athlètes.

350 arrestations en quatre ans

L’enquête a été menée par l’Équipe d’enquêtes sur l’exploitation sexuelle des enfants sur Internet(ESEI) de la Sûreté du Québec, en collaboration avec le Service des enquêtes sur les crimes majeurs et le Service de police de la Ville de Montréal. L’ESEI regroupe des enquêteurs de la Sûreté du Québec et de la Gendarmerie royale du Canada.

Depuis la mise en place de la stratégie provinciale de la Sûreté du Québec en matière de lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants en 2012, près de 350 arrestations ont été réalisées. Grâce à cela, plusieurs dizaines de victimes ont été identifiées.

Toute information sur ce type de crime peut être communiquée, en toute confidentialité, à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

Le public est invité à signaler toute situation d’exploitation sexuelle des jeunes sur Internet à l’adresse suivante: cyberaide.ca.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend