fbpx
Affaires, Personnes, Sports, Techno, Topos

CYClebb, un vélo de Saint-Jérôme… électrique

Josée Forget et Jean-Pierre Ouellette devant la salle de montre de CYClebb, sur la rue de Martigny à Saint-Jérôme, le 1er juin 2016.

Un vélo électrique made in Saint-Jérôme? Oui ça se peut! Il s’appelle CYClebb et vous en verrez sans doute de plus en plus sur les routes de la région et peut-être même ailleurs au Québec.

CYClebb, c’est le nouveau bébé de Josée Forget et Jean-Pierre Ouellette, un couple d’entrepreneurs autodidactes qui, depuis près de 40 ans, a discrètement fait sa marque avec les articles de literie pour bébé Pitchounette (voir plus bas).

Comment passer des douillettes aux bicyclettes? Un genou barré en faisant du vélo sur le parc linéaire a un jour forcé Jean-Pierre à terminer sa randonnée en marchant… Cet incident, ajouté aux besoins de Josée qui admet avoir peu d’endurance pour les longs parcours sur deux roues, les a amenés à se procurer des systèmes d’assistance électrique à installer sur leurs vélos.

«On a testé différents modèles et je revendais ceux qu’on n’utilisait plus», raconte Jean-Pierre. De fil en aiguille, les deux Jérômiens ont perçu un potentiel de développement pour cette nouvelle corde à leur arc.

En mettant à profit leur expérience entrepreneuriale, ils ont établi des contacts avec des fabricants chinois pour importer des systèmes de conversion électrique pour vélo et ont commencé à les offrir l’an dernier, par le bouche-à-oreille ainsi qu’à un kiosque du marché aux puces Lesage.

20160601-cyclebb-velo-electrique-saint-jerome-2

Quelques modèles et deux puissances

«Mais les gens nous demandaient aussi de plus en plus si on avait des vélos», explique Jean-Pierre. C’est ainsi que le couple a entrepris de s’approvisionner en cadres, roues, freins, selles, dérailleurs et tous les autres équipements nécessaires pour fabriquer des bicyclettes complètes. Josée et Jean-Pierre les assemblent eux-mêmes dans un petit entrepôt!

Entre-temps, afin de personnaliser leurs produits, ils ont créé la marque CYClebb, dont le logo aux lignes modernes (conçu par Jean-Pierre!) figure en bonne place sur leurs vélos et sur leur site internet cylebb.bike.

L’entreprise propose actuellement quatre modèles de cadres, dont un spécifiquement conçu pour CYClebb. Différentes puissances de motorisation sont disponibles, en 36 ou 48 volts, en propulsion avant, arrière ou au pédalier. On parle de systèmes d’assistance que le randonneur utilise au besoin. Il n’en demeure pas moins que, selon le modèle choisi et son utilisation, ils procurent une autonomie de 35 à 70 km sans pédaler.

Même si le créneau électrique est le principal visé par CYClebb, ses vélos sont aussi disponibles en version conventionnelle, sans motorisation.

20160601-cyclebb-velo-electrique-saint-jerome-6

Le secret: «commencer petit»

L’initiative de Jean-Pierre et Josée paraît bien ambitieuse, alors que des fabricants de grande envergure offrent déjà ce type de produits. Comment donc faire face à cette compétition? «Comme avec Pitchounette, on commence petit plutôt que chercher à s’imposer sur le marché», explique Josée.

D’ailleurs, même si CYClebb dispose maintenant d’une petite salle de montre au 169 rue De Martigny, l’entreprise se considère toujours à «l’étape de test». Elle veut notamment s’assurer de la fiabilité de ses fournisseurs. «Parce que si les commandes rentrent, il va falloir livrer la marchandise», constate l’entrepreneure. Ce qui nécessitera aussi l’embauche de personnel pour l’assemblage.

Pour l’instant, le fait de vendre directement à la clientèle, sans intermédiaire, permet à CYClebb d’avoir des prix concurrentiels par rapport à la compétition, soit à partir de 1800$ pour un vélo électrique et 450$ pour un modèle sans motorisation. L’objectif ultime des deux entrepreneurs jérômiens est cependant de distribuer leurs produits dans les commerces spécialisés en vélos.

 

20160601-cyclebb-velo-electrique-saint-jerome-7

Entrepreneurs-artisans dans l’âme

C’est peu après leur mariage, en 1977, que Josée Forget et Jean-Pierre Ouellette ouvraient à Saint-Jérôme leur boutique d’articles pour bébés Pitchounette. On y trouvait notamment des articles de literie fabriqués par une collaboratrice d’origine mexicaine.

Josée a alors eu l’idée de les offrir à d’autres boutiques, une initiative couronnée de succès. À une certaine époque, Pitchounette comptait près de 500 points de vente au Canada et plus d’une vingtaine d’employés assuraient la fabrication dans un petit atelier artisanal à Saint-Jérôme.

Avec l’arrivée de grandes chaînes et la concurrence de plus en plus vive, les activités ont progressivement décliné. Mais Pitchounette demeure vivante et ses produits, toujours fabriqués de façon artisanale, sont disponibles dans les boutiques Clément et une dizaine d’autres points de vente au Québec.

Entrepreneurs dans l’âme, Josée et Jean-Pierre ont aussi lancé d’autres projets depuis 40 ans, dont un centre de pratique de golf et un magasin de tissus. Tout cela en s’occupant de leur fils adoptif Carlos-David, qui souffre de déficience intellectuelle et qui habite toujours avec eux, à 28 ans.

«Ça va être le dernier projet!», affirme Jean-Pierre en parlant de CYClebb. Mais gageons que Josée et lui ne pourront résister longtemps à se lancer dans une nouvelle aventure!

20160601-cyclebb-velo-electrique-saint-jerome-4

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend