Chroniques, Films, Topos

Blake Lively affronte un grand requin blanc

Ta doummmm, ta doummmm, ta doum, ta doum, ta doum…

Cette semaine, il est question du film Les bas-fonds de Jaume Collet-Serra mettant en vedette l’actrice Blake Lively qu’on connaît, pour la plupart, grâce à son rôle dans la populaire série télévisée Gossip Girl.

Dans ce long-métrage, elle interprète Nancy Adams, une étudiante en médecine qui se rend au Mexique pour surfer là où le faisait sa défunte mère.

Attention au requin

Services locaux

On reste donc dans l’univers marin de ma dernière chronique sur Trouver Doris, mais cette fois-ci la ballade en mer n’est pas une partie de plaisir.

En effet, la surfeuse sera attaquée par un grand requin blanc et trouvera refuge en premier sur la carcasse d’une baleine pour ensuite se rendre sur un rocher à deux cents mètres du rivage. Durant la nuit, elle devra panser ses blessures et se préparer à affronter le squale qui tourne constamment aux alentours.

Le lendemain sera meurtrier, je n’en dit pas plus. Pour espérer survivre, Nancy tentera, à cause de la marée haute qui va bientôt engloutir le rocher, de  nager jusqu’à une bouée à environs une trentaine de mètres de là.

Et JAWS dans tout ça?

Personnellement, je trouve que Les bas-fonds est le meilleur film de requins depuis le légendaire Les Dents de la mer, ou JAWS, de Steven Spielberg sorti en 1975.

Publicité

Suspense, frissons et terreur, voilà ce qui manquait depuis JAWS. La caméra sous l’eau remontant depuis les profondeurs est également un  élément important du classique qu’a brillamment réutilisé Jaume Collet-Serra dans son film.  Ce qu’on ne voit pas nous fout la trouille et c’est pourquoi le requin conçu entièrement à l’ordinateur  apparaît seulement à des moments clés.

Les ralentis rajoutent, aussi, énormément au fait que le personnage principal est seul face au prédateur pour presque la totalité du film.

Un goéland baptisé Jonathan tiendra tout de même compagnie à Blake Lively et ne vous inquiétez pas, il s’en sort sain et sauf.

Le requin a appris sa leçon

Vous vous souvenez de la fin de Les Dents de la mer? Vous savez, quand le shérif Martin Brody fait exploser le requin en tirant sur la bonbonne d’oxygène située dans la gueule du squale… et bien Nancy Adams tente grosso modo le même coup 41 ans plus tard, mais les requins ont appris depuis que les fusils sont dangereux. Il n’y a donc pas d’explosion finale, désolé…

Publicité

Bref, si vous avez peur de l’eau et des requins, ce film n’est pas pour vous.

La semaine prochaine, on revient sur la terre ferme avec La purge: l’année électorale. 

>

Send this to a friend