fbpx
Affaires, Lieux, Politique, Topos

Nouvelle tour à bureaux bientôt à Saint-Jérôme

Les promoteurs de la Tour Saint-Jérôme ont invité la communauté d'affaires de Saint-Jérôme sur les lieux mêmes du futur édifice, du côté Ouest de l'autoroute 15 à hauteur de la sortie 41, le 5 juillet 2016.

Un immeuble à bureaux de quatre étages qu’on estime à 10 M$ sera construit d’ici décembre en bordure de l’autoroute 15, à Saint-Jérôme.

Il est l’oeuvre de Guimond Construction et d’Investissement Ray Junior, qui ont inauguré un édifice semblable à la fin du mois de mai à Mirabel, une douzaine de kilomètres plus au sud, aussi au bord de l’autoroute.

En bois

La structure sera en bois lamellé-collé, fait de poutres d’épinette noire plus précisément. Guimond a développé une expertise avec ce matériau ces dernières années, en partenariat avec Nordic Structures.

Éric Guimond a ajouté que l’immeuble aura une toiture blanche et visera une certification LEED-CI pour la qualité de ses aménagements.

«Il y aura aussi des douches pour les travailleurs qui veulent se transporter à vélo», dit-il.

Un édifice semblable à celui de la Tour Saint-Jérôme, à Mirabel.
Un édifice semblable à celui de la Tour Saint-Jérôme, à Mirabel.

Ils ont construit le premier centre sportif en bois lamellé-collé en Amérique du Nord, à Laval en 2004. «On passait pour des fous à l’époque», dit Jean-Claude Baudry.

Une perception qu’il s’empresse de contrer par des arguments écologiques en faveur du bois. «Il se bâtit des tours en bois de 130 mètres de haut aujourd’hui. Le bois stocke le CO2 et on remarque un absentéisme à la baisse dans les environnements de travail en bois… On ne peut pas en dire autant de l’acier et du béton», ajoute M. Baudry.

Éric Guimond, lors du lancement de la Tour Saint-Jérôme.
Éric Guimond, lors du lancement de la Tour Saint-Jérôme.
Jean-Claude Baudry, grand partisan des constructions en bois.
Jean-Claude Baudry, grand partisan des constructions en bois.
L'intérieur de l'édifice de Mirabel, lors de l'inauguration, le 26 mai 2016.
L’intérieur de l’édifice de Mirabel, lors de l’inauguration d’Ovum, le 26 mai 2016.

20160526-tour-cite-mirabel-2

La BDC s’installe, et bien d’autres

Premier locataire officiel de la Tour Saint-Jérôme, le Centre d’affaires de la BDC déménagera du centre-ville de Saint-Jérôme pour s’y installer en décembre. Frédéric Picard était heureux de souligner l’environnement de travail et la visibilité et l’accessibilité améliorées de cet endroit pour ses clients. «Notre territoire s’étend de Saint-Lin à Grenville et de Saint-Jérôme à Mont-Laurier. C’est facile d’accès pour tous», dit-il.

Frédéric Picard, du Centre d'affaires de la BDC de Saint-Jérôme.
Frédéric Picard, du Centre d’affaires de la BDC de Saint-Jérôme.

On a aussi annoncé que le troisième étage sera occupé par un centre d’affaires baptisé Ovum, déjà ouvert à Mirabel, qui permet à de plus petites entreprises de partager des services tels que des salles de conférence, qui pourront aussi être louées à l’heure.

«La Tour Saint-Jérôme est un projet d’envergure qui, on l’espère, va changer le visage de Saint-Jérôme. On a déjà 50% de l’espace qui est loué, ce qui est un excellent départ», a dit Gabriel Dutil, vice-président au développement et responsable du projet à Saint-Jérôme qui cible les bureaux de professionnels comme des assureurs ou des avocats, entre autres.

«Il est aussi important pour nous de faire affaires avec les gens de Saint-Jérôme pour la construction. On invite les différents corps de métiers à venir nous voir. Si l’expertise est au rendez-vous et que le prix reste intéressant, on va essayer de compléter le projet avec les gens d’ici. Pour nous, c’est la meilleure façon de développer», a-t-il ajouté.

Gabriel Dutil, responsable du développement de la Tour Saint-Jérôme.
Gabriel Dutil, responsable du développement de la Tour Saint-Jérôme.

La Ville de Saint-Jérôme, un partenaire d’affaires

M. Dutil a aussi eu de bons mots pour la Ville de Saint-Jérôme. «On peut dire que la Ville a été un partenaire d’affaires dans notre projet. On ne peut pas dire autant de toutes les municipalités au Québec. On s’installe à long terme à Saint-Jérôme et on se sent bien accueillis», dit-il.

Le groupe de la Tour Saint-Jérôme s’est aussi fait souhaiter la bienvenue par Michel Métivier, directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie du Saint-Jérôme métropolitain. «On vous remercie de vous installer et de vous impliquer. Je dis souvent que je suis privilégié d’être à la chambre de commerce à ce moment-ci de l’histoire de Saint-Jérôme. On sent un réel élan pour vivre notre ville», a-t-il complété.

On lance un peu de terre pour lancer le projet

20160705-tour-saint-jerome-lancement-travaux-10
Pour la traditionnelle pelletée de terre: Gabriel Dutil, Michel Métivier, Jean-Claude Baudry, le député de Rivière-du-Nord Rhéal Fortin, Jean-Pierre Guimond, Ray Junior Courtemanche, Éric Guimond, le maire Stéphane Maher, le conseiller municipal Benoît Beaulieu, André Tremblay de Gescoma, le contremaître Marc Lafrance et Mario Fauteux, conseiller municipal à Saint-Jérôme.

Si vous ne voyez pas la vidéo sur cette page, vous pouvez la regarder sur notre Instagram.

Et le centre-ville, dans tout ça?

On a demandé au maire de Saint-Jérôme, présent au lancement des travaux avec plusieurs conseillers municipaux, ce qu’il adviendra du centre-ville alors qu’au moins deux bureaux de professionnels de plus le quittent pour s’installer en bordure de l’autoroute.

«Ça s’inscrit tout à fait dans l’orientation du Quartier des arts et du savoir. On veut rendre notre centre-ville attrayant pour que des gens aillent y vivre, à la manière d’un TOD. La prochaine étape est un projet résidentiel important, qui fera du centre-ville un milieu de vie», dit Stéphane Maher.

20160705-tour-saint-jerome-lancement-travaux-9

La où il y avait du foin, il y aura une tour en bois

20160705-tour-saint-jerome-lancement-travaux

Tour-Saint-Jerome

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend