Chroniques, Films, Topos

Un film pas bête du tout, mais…

Le film Comme des bêtes est à l'affiche au Québec depuis le 8 juillet 2016.

Personne ne sait ce que nos animaux de compagnie font lorsque l’on quitte la maison.

Voilà le concept sur lequel est basé le film d’animation franco-américain Comme des bêtes, réalisé par Chris Renaud et Yarrow Cheney.

En effet, cette idée assez banale est brillamment exploitée et c’est ce qui donne au film tout son intérêt.

Comme quoi on n’a pas toujours besoin d’une histoire rocambolesque pour tirer son épingle du jeu.

Services locaux

Le tout est une création de l’équipe derrière Détestable moi et Les Minions. Un clin d’œil à ces films a lieu quelques instants après le début du générique, alors qu’un chien se déguise en minion… les petites créatures jaunes que l’on voit partout! Pas les Pokémon, les autres…

Malgré tout, on ne peut pas dire que Comme des bêtes a un caractère unique. Pourquoi? Parce que le film rappelle énormément l’intrigue derrière Histoire de jouets. Changez seulement Buzz Lightyear et le shérif Woody par des animaux et on a grosso modo la même histoire.

Un film qui manque de mordant

Avant d’élaborer sur ce que j’ai pensé du film, je vous laisse jeter un coup d’œil à la bande-annonce.

Publicité

Si l’on se fie à la bande-annonce, ce film a l’air génial! Je vous comprends, j’ai pensé la même chose en voyant les premières images.

En gros, Max (un terrier) a une vie de rêve à New York, jusqu’à ce que sa maîtresse décide de ramener de la fourrière un autre chien nommé Duke.

Les deux «meilleurs amis de l’homme» auront du mal à cohabiter. Lors d’une ballade, ils se perdront dans l’immense ville américaine.

Pour le retour à la maison, les deux toutous  croiseront sur leur route une bande de durs à cuire menée par un lapin qui veut se venger de la race humaine en la détruisant. Affrontement entre animaux domestiques et animaux abandonnés à prévoir!

Certains personnages volent le show, comme on dit. Le lapin est carrément un phénomène et le faucon qui combat son envie de manger tout ce qui se trouve devant lui aussi.

Publicité

On peut également lever notre chapeau à Gidget, le petit chien blanc qui tente de sauver Max, l’amour de sa vie. Le personnage est loufoque et pertinent tout au long de l’intrigue.

Les différents personnages sont uniques et incroyablement drôles à voir évoluer. Ce n’est pas tous les jours qu’on voit un oiseau nommé Maverick (référence au pilote qu’incarnait Tom Cruise dans Top Gun), un bulldog en cage avec une muselière (Hannibal Lecter) et un caniche qui trippe sur le heavy metal.

Malgré ces beaux personnages, il manque un petit je ne sais quoi pour rendre l’ensemble un peu plus étincelant.

Dommage! La table était pourtant mise pour en faire un excellent film.

Services locaux

Le royaume de la saucisse

Parlant des bons moments; voici la finale du célèbre chef-d’oeuvre cinématographique de 1978, Grease.

Vous devez vous demander quel est le lien entre cette scène du fameux film et Comme des bêtes.

Je pourrais être cruel et vous dire que pour le savoir vous devez aller au cinéma.

Publicité

Je vais quand même vous expliquer. Sur le chemin du retour, Max et Duke font irruption dans une usine à saucisses.

Pour eux, c’est le paradis et pour illustrer ce fait, une scène montre des saucisses vivantes chantant We Go Together de la comédie musicale Grease. C’est LE moment fort de ce film.

Un peu de nostalgie

Bref, vous aurez deviné que je n’ai pas été ébloui par Comme des bêtes. Il est fort probable que je sois seulement nostalgique des classiques de mon enfance. Je fais, ici, référence à La belle et le clochard.

Le film, de 1955, La belle et le clochard.
Le film de 1955, La belle et le clochard.

Certes, Comme des bêtes, divertit les jeunes et moins jeunes pendant l’heure et demie que dure la projection. N’est-ce pas ça le but?

Publicité

Il manque, cependant, la magie qu’on s’attend à retrouver dans ce genre de film d’animation.

Personnellement, quand je quitte la maison, je peux imaginer ma chienne Floffy, un cocker espagnol, faire partie d’un groupe de musique (puisqu’elle adore japper) ou tout simplement dormir toute la journée.

Que fait votre animal lorsqu’il est seul à la maison?

>

Send this to a friend