fbpx
Affaires, Politique, Santé

Stéphane Maher veut limiter les appareils de loterie vidéo

Le maire de Saint-Jérôme demande au gouvernement de limiter le nombre d’appareils de loterie vidéo(ALV) communément appelés machines video poker, à Saint-Jérôme.

Il souhaite aussi voir Loto-Québec abaisser le nombre de machines permises par endroit.

Selon une récente enquête de La Presse, 32 établissements sur le territoire de la ville ont une licence d’exploitation pour des ALV. Ces licences, au total, permettent 150 machines. La loi actuelle prévoit un maximum de 5 appareils par permis.

La loi 74, que le gouvernement vient d’adopter, n’attend plus qu’un décret ministériel pour entrer en vigueur. Elle permettra aux détenteurs de permis d’installer un nombre illimité d’appareils par endroit.

Des gens vulnérables

Stéphane Maher se dit inquiété pour la population jérômienne, qui compte en son sein des gens vulnérables.

Loto Québec a une règle pour protéger les populations défavorisées. Cette règle prévoit que les ALV ne peuvent être exploitées dans un secteur dont le revenu médian des ménages est inférieur à 56 100 $ (en 2011). Saint-Jérôme, avec un revenu médian des ménages de 59 722 $ (ENM 2011) dépasse de peu la norme.

Le maire ajoute que le secteur Saint-Jérôme, qui correspond aux anciennes limites de la ville, est beaucoup moins aisé que d’autres ( Bellefeuille,Lafontaine, etc.). Il déplore que c’est pourtant sur le territoire de Saint-Jérôme que l’on trouve les deux tiers des appareils.

Québec doit agir, dit le maire

« J’encourage le ministre des Finances, Carlos Leitao, responsable politique de la société d’État, à réviser à la baisse l’offre d’ALV plutôt que de permettre un déplafonnement du nombre d’appareils par licence », affirme d’emblée Stéphane Maher.

«Les ALV sont situés dans des endroits plus pauvres, où l’on retrouve des personnes qui rêvent d’améliorer leur situation de manière instantanée; ces personnes sont extrêmement vulnérables. Le jeu entraîne souvent plus de dépenses que ne le permet le revenu du joueur, ce qui peut provoquer de l’endettement, affecter grandement l’ensemble de sa famille, de son entourage et ainsi provoquer une détresse et une souffrance considérables », a-t-il conclu.

Le maire Stéphane Maher a rendue publique le 12 octobre une lettre ouverte à ce sujet.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend