Éducation, Techno

La police de Saint-Jérôme veut contrer le sextage chez les jeunes

Les conversations et les vidéos en direct sur téléphones intelligents et tablettes, tout comme la navigation sur internet, donnent parfois une fausse impression d’intimité ou de confidentialité.

Publicité

Seuls chez eux, dans une conversation un-à-un avec divers interlocuteurs, il est parfois facile d’oublier à quelle point tout contact par internet laisse des traces.

«Les paroles s’envolent, les écrits restent» dit un vieux proverbe. Mais la réalité technologique est différente. De nos jours, les paroles, les écrits, et les images s’enregistrent. Souvent sans que l’on prenne les précautions voulues.

Beaucoup de parents sont inquiets de l’utilisation des téléphones intelligents et tablettes, de même que la navigation sur internet, de la part de leurs jeunes. Il est important de bien faire comprendre aux jeunes que tout ce qu’ils écrivent, disent ou photographient pour partager sur internet risque de devenir public très rapidement.

Services locaux

Des actes criminels

Une jeune personne qui crée ou transmet à d’autres jeunes par l’entremise d’Internet des photographies ou des vidéos à caractère sexuel, fait de l’autoexploitation juvénile. C’est un acte illégal.

De l’aide pour les parents

Quelques ressources sont disponibles pour aider les parents à réagir et intervenir.

Un parent qui constate qu’une photo ou une vidéo à caractère sexuel de son enfant a été produite ou transmise, ou qui apprend que son enfant a retransmis des images à d’autres personnes, peut trouver de l’aide aux adresses suivantes.

Cyberaide.ca
Centrale canadienne de signalement des cas d’exploitation sexuelle d’enfants sur Internet.  L’organisme reçoit et traite les signalements du public relativement à du matériel potentiellement illégal et des activités liées à l’exploitation sexuelle d’enfants, et renvoie tous les cas litigieux à l’instance policière ou à l’agence de protection de l’enfance concernée.  Cyberaide offre aux familles canadiennes un centre d’information, de ressources, de soutien et d’orientation en matière de sécurité en ligne.

Publicité

AidezMoiSVP.ca
Aide les ados à bloquer la propagation de photos et de vidéos à caractère sexuel et les accompagne en cours de route.

Centre canadien de protection de l’enfance
Un 
organisme caritatif voué à la sécurité personnelle des enfants.

La police veut aider

Le service de police de la ville de Saint-Jérôme a lancé une campagne de sensibilisation pour informer la population et tenter de limiter les problèmes du sextage. La Ville de Saint-Jérôme désire aussi provoquer des discussions familiales. Plus d’informations sur le site internet de la Ville.

De plus, dès le vendredi 18 novembre, la campagne publicitaire SEXTO sera diffusée sur tous les écrans du cinéma du Carrefour du Nord et ce, jusqu’en janvier.

Publicité
TopoLocal
Commentaires, informations, erreurs? Écrivez à [email protected], en toute discrétion. Les articles qui portent la signature de TopoLocal contiennent des informations provenant de sources officielles et/ou fiables. Ils ont été traités par notre service d'information pour qu'ils soient clairs et faciles à lire.
>

Send this to a friend