fbpx
Incidents, Personnes, Reportages

Lettre à ma fille à l’aéroport de Fort Lauderdale

Vendredi, je reçois un texto à 13h15 de notre fille me disant qu’elle est cachée derrière un bar avec son copain à l’aéroport de Fort Lauderdale et qu’ils vont bien… au cas où je verrais ce qui se passe aux nouvelles.

Je saute sur la manette de la télévision pour accéder aux canaux de nouvelles et constate qu’il y a en ce moment même une tuerie à l’intérieur de l’aéroport d’où Caroline vient de me texter.

Dans ma tête, tout s’arrête. Je regarde ma compagne Lucie et on se dit chanceux pour le moment… Nous avons de ses nouvelles.

Habitué et presque immunisé à ce type de nouvelles provenant des États-Unis, cette tuerie nous concerne. On ne peut la regarder comme une autre nouvelle sur la bande défilante.

Impossible d’aider, je ne peux rien faire, je ne peux qu’attendre.

Enfin, un second texto. Ils ont été évacués sur le tarmac. En même temps, on annonce à la télévision qu’il y aurait peut-être plus d’un tireur et qu’il y aurait un mouvement de panique.

Toujours impossible d’aider. Rien faire sauf attendre…

Je pense à Caroline et à son copain Emmanuel. Elle n’est pas seule.

Je pense toujours à Caroline, je la revois le jour de sa naissance, à l’adolescence, son caractère unique, sa ferme volonté de toujours voyager, ce qu’elle fait régulièrement un peu partout en Europe et aux États-Unis. Je pense à elle et j’ai peur. J’ai peur de la perdre, de ne plus la revoir, de ne plus avoir l’occasion de la prendre dans mes bras.

Je pense aussi à notre fils Yann, je sais qu’il est chez lui avec sa conjointe Isabelle mais j’ai aussi peur pour eux. Peur de les perdre, de ne plus avoir la possibilité de les tenir dans mes bras.

Jamais je n’avais eu un tel sentiment. Nous sommes tous des adultes qui avons nos vies. C’est vrai, mais il y a autre chose. Vous êtes nos enfants que nous aimons du plus profond de nos êtres et viscéralement, vous êtes avec nous depuis toujours et pour toujours.

Caroline, Emmanuel, Yann, Isabelle, Lucie, j’ai hâte qu’on se prenne tous dans les bras les uns des autres.

Je vous aime!

Pour écouter le témoignage de Caroline à la radio, il est disponible sur le site de 98,5 fm.

Michel Guertin
Photographe depuis plus de 25 ans, Michel a fait connaître les faits et gestes des gens des Pays d'en Haut et des Laurentides sur TopoLocal de janvier 2016 à juin 2017.
>

Send this to a friend