Topos

Un coup d’oeil dans le Théâtre Gilles-Vigneault

À huit mois de son ouverture prévue pour l’automne 2017, le chantier de la nouvelle salle de spectacle de Saint-Jérôme, le Théâtre Gilles-Vigneault, ne subit plus beaucoup de changements extérieurs.

Déjà le coup d’oeil à partir de la place de la Gare et de la future place des Festivités laisse entrevoir l’allure que le nouveau bâtiment donnera aux environs, en voie de devenir un rendez-vous incontournable pour la population locale et pour de nombreux visiteurs.

TopoLocal vous emmène à l’intérieur du nouvel édifice, qui commence à révéler de plus en plus de détails de son utilisation future… donc à ressembler à une salle de spectacle!

Ces photos ont été réalisées à la mi-décembre.

Des coups d’oeil sur les environs

Si la nouvelle salle fournira un coup d’oeil intéressant de l’extérieur, on y découvrira aussi des points de vue intéressants une fois dedans.

Les personnes qui se trouveront dans la salle auront ces magnifiques vues sur la place des Festivités et la cathédrale, ainsi que sur la tour de l’horloge de la place de la Gare.

Le paysage est familier pour les résidents, mais on peut imaginer qu’un visiteur soit frappé par la belle harmonie visuelle qui s’installe entre la tour de l’ancien poste de pompiers à gauche, le clocher de la cathédrale au centre, et celui du cégep, à droite. Un regard tout aussi intéressant que celui de l’horloge et des conifères qui l’entourent.

Des matériaux qui rappellent les Laurentides

L’utilisation d’un magnifique plafond en bois apportera de la chaleur et une ambiance naturelle au nouveau bâtiment, en plus de rappeler à sa façon la rôle de la coupe de bois dans les premiers mouvements de colonisation des Laurentides, dont Saint-Jérôme sera toujours la porte d’entrée.

À noter que le plafond de bois se prolonge à l’extérieur du bâtiment, au-dessus de l’escalier principal.

Des airs de salle de spectacle

Certains éléments de la structure du bâtiment révèlent déjà son usage futur. Avec un peu d’imagination, on peut ajouter des spectateurs attentifs, bien installés dans leur fauteuil et prêts pour une représentation.

La nouvelle salle aura une capacité de 860 sièges, un peu moins que les 904 de la salle André-Prévost, qui accueille présentement la majorité des spectacles offerts par En Scène.

Une nouveauté importante: la nouvelle salle de spectacle aura des balcons, ce qui permet de rapprocher de beaucoup les spectateurs de la scène.

Sur la photo, on devine les deux balcons qui vont surplomber les sièges du parterre.

Grâce à ces balcons, les sièges les plus éloignés seront à peine à plus de 20 mètres de la scène.

Plus du quart des sièges de la salle qu’on utilise présentement, la salle André-Prévost, sont plus éloignés que 20 mètres.

Les balcons apportent aussi de la flexibilité, si un spectacle est plus populaire que prévu.

Voici un aperçu de l’intérieur de la salle réalisé par ses architectes.

Le cadre de scène, à partir du deuxième balcon

À partir des coulisses, avant d’embarquer sur scène

Un avantage technique important

Cet immense espace vertical qui surplombe la scène fournit à la nouvelle salle un atout important.

Il s’agit d’un espace où l’on peut soulever des éléments de décor au-delà du cadre de scène afin de permettre plus de possibilités de mise en scène.

Cette caractéristique permettra d’accueillir une plus grande variété de spectacles.

L’escalier au centre de la photo donne une bonne idée de la hauteur disponible.

Un accès aux camions

Première à Saint-Jérôme: un quai qui permet de déposer les équipements de scène directement au niveau de la scène à partir d’un camion.

Une structure familière dans le ciel

Un clin d’oeil aux observateurs d’architecture. Bien avant le futur Théâtre Gilles-Vigneault, on trouvait au centre-ville le Théâtre Rex, devenu aujourd’hui l’espace d’une communauté religieuse.

On observe sur le toit de l’ancien théâtre un bâtiment qui servait à hisser les décors, tout comme c’est le cas pour le nouvel édifice. Nos photos font voir la parenté entre les deux structures.

Le coin des rues Godmer et de la Gare, en mars 2015

Voici ce qui remplace l’édifice voisin de l’hôtel Plouffe et de la Vieille-Gare de Saint-Jérôme, le Théâtre Gilles-Vigneault.

>

Send this to a friend